Djinn, la fabuleuse odyssée de Kubrick

DOMINIQUE LEGRAND

jeudi 12 juillet 2012, 09:44

Les années 60 sont une décennie optimiste. Le design va livrer ses plus belles créations intemporelles. Lampe, fauteuil ou machine à écrire, vous les avez déjà croisés ou utilisés.

Djinn, la fabuleuse odyssée de Kubrick

Rouge cerise, le fauteuil Djinn a conquis l’espace et la renommée DR

Quand on pense au film de Stanley Kubrick 2001, l'Odyssée de l'espace, c'est l'énigme du monolithe noir, la beauté de la lumière, le grand-angle, des souvenirs musicaux qui repassent en boucle. Entre Le Beau Danube Bleu de Strauss et l'ouverture d'Ainsi parlait Zarathoustra de Richard Strauss, le film mythique est un pur bijou de style. Le mobilier des vaisseaux, et en particulier la Djinn Chair d'Olivier Mourgue qui a d'ailleurs connu une renommée importante suite à la sortie du film, tout a marqué notre imaginaire. Pour la petite histoire, Kubrick a fait détruire tout ce qui a servi pour le tournage afin que d'autres réalisateurs moins talentueux ne s'en emparent !

C'est quoi ? L'ensemble Djinn se compose d'un canapé deux places et d'une chauffeuse. Nommée Djinn, comme un esprit invisible dans le monde musulman, cette chaise surbaissée a la forme d'une vague. Belle approche intuitive de la forme dans un registre stylistique et technologique, c'est la parfaite illustration de la projection futuriste imaginée par Kubrick. Djinn figure désormais dans la collection permanente du MoMA de New York.

La matière ? Structure tubulaire dans une mousse de polyuréthane thermoformée recouverte de tissu jersey élastique. Rouge cerise pour le film de Kubrick.

Le créateur ? Olivier Mourgue (Paris, 1939) s'inscrit à l'École nationale supérieure des arts décoratifs. À partir de 1964, il travaille en étroite collaboration avec Airborne pour lequel il conçoit les fauteuils Joker, les séries Djinn, Tric-Trac et Whist. Olivier Mourgue collabore également avec le Mobilier national qui produit son Tapis-Siège et des aménagements d'espace. Dans les années 70, il se fait surtout remarquer pour son siège-personnage Bouloum, ses séries de Fourre-Tout (1972) et de Sièges-jouets. C'est à cette époque qu'il se passionne pour la mobilité et qu'il met au point ses Ateliers Mobile I et II. En 1976, Olivier Mourgue s'installe en Bretagne. Il travaille pour Renault durant trois ans (de 1977 à 1980). Dans les années 80, il expose au VIA et imagine les Sièges luges (1984). Olivier Mourgue a reçu de nombreuses récompenses parmi lesquelles le First International Design Award (1968) et le Grand Prix national de la création industrielle (1991). Il enseigne à l'Institut d'arts et techniques de Bretagne, et à l'École des beaux-arts de Brest.

Date de création ? 1965. Comme la chaise longue B306 créée en 1928 par Le Corbusier, Pierre Jeanneret, Charlotte Perriand, Djinn fait partie des canapés emblématiques du XXe siècle.

L'éditeur ? Olivier Mourgue rejoint Airborne International (France) dès 1963. Distribution Roche et Bobois dès 1965.

Aujourd'hui ? La plupart des éditions d'Olivier Mourgue figurent dans des collections muséales. Seule la Bouloum Chair créée en 1969 pour Airborne International est encore mise en production par Arconas, au Canada.

Pour se plonger dans l'ambiance, exposition « Golden Sixties », gare TGV Liège-Guillemins. www.expo-goldensixties.be.

demain : le siège Tam Tam