Bouffez, éliminez!

ANNE-SOPHIE LEURQUIN

mercredi 28 décembre 2011, 16:08

La bombance de fin d'année se conjugue avec excès caloriques. Les centres de fitness et les consultations de diététique connaissent un boom en janvier. Comment brûler les calories ?

 Bouffez, éliminez!

©DR

Ca commence début décembre avec les bonbons et chocolats de la Saint-Nicolas. Et puis vient la dernière semaine au boulot et les drinks de fin d'année. Sans compter les marchés de Noël où l'on s'empiffre de tartiflette, de choucroute, de beignets, le tout arrosé de vin chaud. On finit l'année en apothéose avec les réveillons : à peine le chapon et la bûche ingérés qu'on recommence le lendemain avec du foie gras et du champagne...

Ces agapes s'accompagnent souvent d'un sentiment de culpabilité. On se console en se disant que tous ces excès caloriques sont un mal nécessaire en hiver. Mais c'est un mythe, selon le nutritionniste Nicolas Guggenbühl : « Ce serait vrai si on vivait encore à l'âge de pierre. Mais aujourd'hui, sous nos latitudes, tout est chauffé et on a de quoi se vêtir chaudement. On n'a donc plus besoin de manger plus gras en hiver. »

Pas d'excuse donc. Les centres de fitness et les diététiciens font leurs choux gras de ce sentiment de culpabilité qui point début janvier assorti de son lot de bonnes résolutions.

Il faut pourtant prendre garde à ne pas supprimer certains nutriments essentiels sauvagement, met en garde Nicolas Guggenbühl. Supprimer la viande n'est par exemple pas toujours heureux : « D'un point de vue nutritionnel, il est moins hasardeux de limiter la consommation de viande que de la supprimer, notamment par rapport aux quantités de fer nécessaires au métabolisme. »

« En Belgique, on est très sauce, poursuit le nutritionniste. Les gens pensent manger moins gras parce qu'ils consomment moins de viande. Mais c'est souvent faux : pour agrémenter un plat végétarien à base de tofu ou de seitan, on va le faire baigner dans du lait de coco ou une sauce aux champignons à la crème. » Méfiance donc vis-à-vis de ces bonnes résolutions prises à la va-vite. Un bon régime alimentaire réside dans un savant équilibre. Le sport reste une réponse adéquate pour brûler les calories.

Pour encourager cette prise de conscience diététique, voici un tableau des équivalences entre calories ingérées et efforts à fournir pour les brûler.