L’aspirine réduit les risques de cancer

Rédaction en ligne

jeudi 22 mars 2012, 10:57

Des études britanniques démontrent qu’une prise quotidienne d’aspirine réduit considérablement les risques de cancer. Ce médicament a aussi une incidence positive sur la propagation des métastases.

L’aspirine réduit les risques de cancer

©AFP

Trois études britanniques ont démontré les bienfaits d’une prise quotidienne d’aspirine dans la prévention et le traitement du cancer. Les résultats des recherches ont été publiés ce mercredi dans deux revues médicales renommées, le Lancet et le Lancet Oncology.

C’est le Dc Peter Rothwell, de l’université d’Oxford, qui est à l’origine de ces nouvelles études. Il n’en est pas à sa première expérience sur l’aspirine. En 2010, le docteur publiait une étude qui démontrait les bienfaits de la prise du médicament dans la réduction des risques du cancer colorectal. Peter Rothwell établissait à l’époque, que plus la prise d’aspirine remontait dans le temps, plus les effets sur le cancer étaient importants.

Les nouveaux résultats viennent renforcer les études précédentes. Cette fois, le docteur et son équipe se sont intéressés aux effets dans un délai plus court, à savoir une prise d’aspirine endéans les cinq ans. L’équipe médicale publie qu’une petite dose journalière d’aspirine, pendant trois ans, peut réduire le risque de cancer de 23 % chez les hommes et 25 % chez les femmes. Ces résultats vont jusqu’à 37 % s’il s’agit d’une période de minimum cinq ans.

Le docteur déclare au sujet de ses recherches : « Jusqu’ici, aucun médicament n’a démontré la capacité d’agir efficacement contre le cancer, les résultats obtenus avec l’aspirine ouvrent donc un nouveau domaine concernant la thérapie »

Une autre étude démontre que l’aspirine empêche aussi la propagation des cellules cancéreuses aux autres organes du corps humain. Ce fluidifiant sanguin réduirait la propagation des cellules malades de 48 %. Le médicament pourrait dès lors être utilisé comme traitement contre la maladie.

Pour en arriver à ces constatations, le docteur Rothwelle s’est servi de nombreux essais cliniques sur des patients sujets aux accidents cardiovasculaires et pour qui, l’aspirine est un remède efficace. Beaucoup de gens prennent quotidiennement une dose de 75 milligrammes de ce médicament afin de prévenir les crises cardiaques ou les attaques d’apoplexie.

Toutefois, les experts mettent en garde contre les effets négatifs de l’aspirine. Ce médicament peut provoquer des hémorragies internes de l’estomac, des intestins et du cerveau. Un porte-parole du ministère de la santé a d’ailleurs déclaré à ce propos qu’ils étaient en train d’étudier très minutieusement le résultat des études afin de conseiller le public de façon efficace car les risques sont aussi conséquents que les bénéfices potentiels.

Lucile Loewer (st.)