20 jours de congés pour diminuer le stress des indépendants

Rédaction en ligne

mardi 10 juillet 2012, 18:17

Un indépendant sur quatre prend moins de dix jours de congés par an, voire aucun, selon une étude.

20 jours de congés pour diminuer le stress des indépendants

© Le Soir

Un minimum de 20 jours de congés annuels aurait une influence positive sur l’état d’esprit, la concentration et la productivité des indépendants, selon une étude récente menée par Securex. Pour le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI), ce minimum de 20 jours s’impose pour que les indépendants puissent prendre du recul par rapport au travail effectué et anticiper leur avenir professionnel.

Peuvent-ils se le permettre ?

Parmi les indépendants interrogés, 25 % prennent moins de dix jours de congés par an, voire aucun. Près de 50 % prennent entre 10 et 20 jours de congés. Les 25 % restants déclarent prendre 20 jours de congés ou plus.

L’étude précise que plus le niveau professionnel est élevé, plus les indépendants prennent de vacances. Pour nombre d’entre eux, prendre des congés n’est toutefois pas évident compte tenu de leurs responsabilités.

Un remède à la déprime

La moitié des indépendants prenant moins de 20 jours de congés annuels déclarent se sentir déprimés. 38 % d’entre eux considèrent que leurs problèmes physiques sont liés à leur activité professionnelle contre 25 % pour ceux prenant 20 jours de congé ou plus.

Enfin, parmi les indépendants prenant moins de 20 jours de congés annuels, 65 % déclarent souffrir de problèmes de concentration au sein de leur environnement professionnel. A contrario, 56 % des indépendants prenant un minimum de 20 jours de congés déclarent en souffrir.

Un épanouissement personnel et professionnel

L’étude souligne également qu’outre les conséquences professionnelles, trop peu de congés annuels auraient une répercussion sur la vie personnelle d’un indépendant.

Enfin, 83 % des sondés prenant plus de 20 jours de congés envisagent l’avenir de leur entreprise avec confiance. Au contraire, seulement 71 % des indépendants prenant moins de congés conçoivent leur avenir professionnel de manière positive.

Rappelons que le stress lié a l’activité professionnelle touche aujourd’hui de plus en plus d’individus, autant salariés que patrons.

Bien que cela ne soit pas toujours évident, n’oubliez pas que les vacances sont indispensables pour repartir du bon pied dès votre retour ! Et pour les indépendants peu convaincus, nos conseils voyages sont disponibles au quotidien sur Lesoir.be !

Laëtitia Pèpe (St.)