85% des solariums sont non conformes

Rédaction en ligne

mardi 31 juillet 2012, 15:00

Sur 612 centres inspectés par le SPF Economie, seuls 97 étaient en totale conformité avec la législation. L'avertissement quant aux risques de l'exposition aux UV manque dans un cas sur deux.

85% des solariums sont non conformes

Selon le SPF Economie, 28% des centres contrôlés acceptaient même les mineurs ou les personnes ayant le type de peau I ©Van Beek Images

Fin de semaine dernière, le British Medical Journal publiait une étude affirmant que les bancs solaires sont responsables de près de 800 morts en Europe, chaque année, par cancer de la peau. Selon la revue médicale, les adeptes des solariums ont un risque accru de 20 % de développer un mélanome.

En Belgique, de nombreux centres de bronzage ne sont pas conformes à la loi, rapportent ce mardi les journaux de Sudpresse sur base d'une réponse du ministre de l'Economie et de la Protection des consommateurs, Johan Vande Lanotte, à la question d'une députée du MR dont le nom n'est pas cité.

Depuis 2008, des inspecteurs du SPF économie contrôlent la conformité des centres de bronzage en Belgique. Sur 612 centres inspectés à ce jour, dont certains plusieurs fois, seuls 97 étaient en totale conformité avec la législation, a fait savoir Johan Vande Lanotte. Ainsi, par exemple, près d'un centre sur deux (42,2 %) ne respecte pas l'intervalle de 48 heures entre la première et la deuxième exposition d'une session ou de 24 heures entre les expositions suivantes.

De même, dans 38 % des cas, le responsable de l'accueil ne détermine pas le type de peau de chaque nouveau client. Vingt-huit pour cent des centres contrôlés acceptaient même les mineurs ou les personnes ayant le type de peau I (très claire, cheveux blonds ou roux), normalement interdites de banc solaire, souligne encore Sudpresse.

Chiffre encore plus alarmant : 44,3 % de solariums ne respectent pas la diminution de moitié de la dose normale pendant la première exposition.

Par ailleurs, l'avertissement quant aux risques de l'exposition aux UV manque dans un cas sur deux.

Ces constatations négatives ont entraîné, rien qu'en 2011, la rédaction de 6 pv d'avertissement et de 80 pv avec proposition de transaction administrative, alors que 4 dossiers ont été transmis immédiatement au parquet et 22 bancs solaires saisis provisoirement.

(Avec Belga et Sud Presse)