Homo, hétéro ou bi : les prunelles disent tout

Rédaction en ligne

lundi 06 août 2012, 20:38

Les préférences sexuelles pourraient être révélées par la prunelle des yeux, selon une étude réalisée par des chercheurs américains.

Homo, hétéro ou bi : les prunelles disent tout

Que nous soyons bi, homo ou encore hétéro, nos préférences sexuelles se liraient dans nos yeux… En effet, à la vue de quelqu'un qui nous attire sexuellement, nos pupilles se dilatent automatiquement dévoilant notre orientation sexuelle, selon des chercheurs américains publiée dans le magazine Live Sciences.

Les préférences sexuelles longuement étudiées

Diverses études ont été menées ces dernières années sur l'orientation sexuelle, mais elles étaient fondées sur l'évaluation de l'excitation génitale, moins aisée à réaliser. Les réponses papillaires aux stimuli sexuels avaient été utilisées par le gouvernement canadien entre les années 1950 et 1970 pour tenter de détecter les homosexuels, alors considérés comme une menace nationale. Mais l'expérience avait été un échec en raison de la difficulté à mesurer précisément la dilatation et du manque d'empressement des volontaires à y participer, rappelle l'étude.

Belga

Les pupilles réagissent en fait à des stimulus d'excitation ou d'intérêt, comme à la vue de la personne aimée ou encore à une belle oeuvre d'art, affirme l'équipe de chercheurs de Cornell.

325 volontaires des deux sexes ont été soumis à des vidéos érotiques. Ensuite les chercheurs ont mesuré la dilatation de leurs pupilles grâce à des lentilles infrarouges. Les scientifiques ont ensuite constaté que les pupilles des hétérosexuels masculins, par exemple, se dilataient à la vue des femmes alors que les homosexuels réagissaient à la vue des hommes.

« Il suffit de voir si les pupilles se dilatent »

« Par exemple, pour savoir si un homme est véritablement hétérosexuel, il suffit de voir si ses pupilles se dilatent à la vue de femmes. Et il en sera de même pour un homme homosexuel, par exemple, dont les pupilles deviendront plus grandes lorsqu'il observera un homme qui lui plaît », explique le chercheur Ritch Savin-Williams.

Les femmes hétérosexuelles proches des bi ?

Les femmes hétéros ont réagi aux vidéos mettant en scène des personnes des deux sexes, confirmant selon les auteurs de l'étude, l'existence d'une sexualité différente de celles des hommes. Des résultats qui se rapproche des réactions des bisexuels qui étaient attirés par les deux sexes.

Contrairement aux femmes homosexuelles dont la réaction des pupilles concordait davantage à celle des hommes, avec des réponses plus nettes aux vidéos érotiques montrant des femmes.

Polina Vorobieva