Glisse des sables

jeudi 24 mai 2012, 13:49

Les joies du ski ne se limitent pas à la poudreuse. Sur pierres, sur herbe ou sur sable: tour d'horizon des nouvelles surfaces de glisse

Glisse des sables

: Thomas Ghysselincks

Par Thomas Ghysselinckx. Photos Thomas Ghysselincks . Paru dans Victoire le 24/05/2012.

En europe

Le site du festival de sandboard en Allemagne. www.sandboarding.org

Skipass par la Compagnie Foule Théâtre dans divers festivals cet été. T. 0497 72 58 40, www.fouletheatre.be

Pour dévaler une pente à skis, rien de tel qu'une neige fraîche et poudreuse. Et pourtant… D'autres surfaces peuvent aussi servir de support aux joies de la glisse. Le ski sur pierres, réservé aux casse-cous très expérimentés. Le ski sur herbe, qui nécessite un matériel adapté sur roulettes. Ou, le summum en la matière, le ski sur sable : doux, agréable, serein. Tour d'horizon de ce sport encore confidentiel, mais qui vaut son pesant de cristaux de neige.

Chez nous aussi

Quelques spots de ski sur sable sont accessibles plus près de chez nous. Par une sorte de phénomène de retour à l'envoyeur, l'attrait des skieurs du Nord pour les dunes du Sud a fini par faire boule de neige jusque sur le Vieux Continent. De façon plus ou moins permise… Des audacieux bravent les interdictions et descendent la plus haute dune d'Europe, celle du Pyla, à une encablure du bassin d'Arcachon. D'autres font le voyage pour Hirschau en Allemagne. Un championnat du monde de sandboarding y a été organisé par le passé sur le Monte Kaolino, une des plus grosses collines de sable sous nos latitudes. Enfin, en Belgique, certains skient sans neige et pas seulement sur des pistes artificielles. Il ne faut pas s'étonner de voir passer des skieurs de bitume en plein coeur de nos villes : une troupe de théâtre de rue en a fait, depuis dix ans, un de ses spectacles phares. Son nom : Skipass (photo). Sur le macadam, les carres font des étincelles ! Surréaliste.