Ski berbère au Maroc

jeudi 24 mai 2012, 13:57

Derrière les babouches, plats à tajines et bijoux berbères, se cache un autre trésor, plutôt incongru dans ce paysage qui fait davantage penser à « Lawrence d'Arabie » qu'aux « Bronzés font du ski » : tout l'équipement nécessaire pour dévaler les pentes alpines attendent les skieurs occasionnels.

Ski berbère au Maroc

: Thomas Ghysselincks

Par Thomas Ghysselinckx. Photos Thomas Ghysselincks. Paru dans Victoire le 24/05/2012.

Pratique

Y aller Avec Ryanair jusqu'à Marrakech ou Fès : 3 vols par semaine, àpd 50 € par trajet, puis en bus avec Supratour. www.ryanair.com, www.supratours.ma

Y loger Dans une demeure traditionnelle aux murs en pisé, la famille Seggaoui accueille les skieurs au pied de l'Erg Chebbi. Un must absolu avec vue sur les dunes ! Merzouga Guesthouse, BP 24 Merzouga 52202 Errachidia, T. 00 212 667 766 832 (Ali), www.merzouga-guesthouse.com

Y skier Sur place, on loue son matériel de ski et on prépare son excursion chez Ahmed, dans le village de Hassi-Labied. À négocier ferme autour d'un thé à la menthe. À l'avance, on réserve un trekking dans les dunes de Merzouga : 7 jours àpd partir de 550 €. www.yogatrekking.com

On essaie les skis entre deux maisons en pisé sur une piste plus habituée au pas du dromadaire qu'au dérapage ou au chasseneige. Un coup d'oeil sur le massif dunaire qui pointe juste en face. Depuis Merzouga, trente minutes de marche jusqu'au premier spot. Il faut traverser la piste, puis la palmeraie avant la transhumance ensablée vers le sommet. Le loueur de matériel, Ahmed, qui s'improvise aussi guide et conseiller en ski berbère, ouvre la route vers ces étendues accessibles même au skieur non expérimenté. Sa présence est utile lors d'une première sortie. Il connaît les dunes de l'Erg Chebbi (une vingtaine de kilomètres de long et quelques kilomètres en profondeur) comme sa poche et sait où se trouvent les bons endroits. Car sans pente un peu raide, pas de glisse. Après avoir fourni un bel effort en montée, il serait dommage de ne pas s'octroyer le meilleure dénivelé en descente. Premières traces, sourire aux lèvres. On s'en fait quelquesunes avant un retour au village pour relater ses exploits, le thé à la menthe (encore) en guise de chocolat chaud…