Visite express d'une mystérieuse Madrid

MAILYS CHARLIER

vendredi 20 juillet 2012, 23:38

Les Espagnols sont victimes de la crise et expriment leur colère dans les rues la nuit tombée. Leur capitale vaut tout de même le détour, de quoi rebooster leur économie et se plonger dans la chaleur latine.

Visite express d'une mystérieuse Madrid

Si l'on devait décrire Madrid en un seul mot, ce serait « bipolaire ». Culture, shopping, art et architecture la journée. Une fois la nuit tombée, c'est la chaleur latine qui prend le dessus laissant au vestiaire le côté « gentille fille » de la capitale.

L'avantage avec Madrid c'est qu'il est possible de la visiter en deux jours. Les métros sont ultra-rapides et le centre facile à quadriller. À chaque quartier ses spécialités. Pour le shopping et le côté touristique, c'est à Puerta del Sol qu'il faut se rendre. Point de rencontre de dix rues importantes, la place est elliptique et emblématique. C'est ici qu'a lieu le rituel des grains de raisin aux douze coups de minuit du nouvel an. C'est aussi sur cette place que se trouvent les symboles de Madrid : l'ours et l'arbousier. Une rapide photo souvenir aux pieds de la statue avant de décider vers où diriger notre journée. Calle del Arenal et Calle de Alcalá pour le tourisme et l'architecture. La première nous mène à Plaza de Oriente. Face au Palais Royal et aux jardins de Sabatini, le lieu est idéal quand il fait chaud. La grande fontaine centrale de la place remporte un franc succès les jours de grande chaleur. La deuxième nous mène à Paseo del Prado, la banque d'Espagne et les fontaines de la Plaza de Cibeles. Le quartier regorge de bâtiments historiques à l'architecture impressionnante. Les accros du shopping préféreront prendre les Calle de Preciados, Calle del Carmen et Calle de la Montera. Alors que les amoureux du folklore se dirigeront vers Calle Mayor et la place du même nom. C'est sur la Plaza Mayor que vous trouverez l'office du tourisme.

L'art de rue pour combattre la crise

Très animée de jour comme de nuit, la Plaza Mayor est inondée de terrasses, bars et marchés locaux. Expositions et folklores prennent régulièrement possession de la célèbre place. Sévèrement touchés par la crise financière, de nombreux Espagnols se retrouvent à la rue. La solution pour gagner leur vie ? Devenir saltimbanque. L'art de rue devient donc monnaie courante à Madrid et nombreux sont les artistes à la Plaza Mayor. N'oubliez pas de leur donner quelques pièces pour l'originalité de leurs costumes ou le divertissement qu'offrent leurs prestations.

Le soir venu, nous n'échappons pas aux traditionnelles tapas. Si votre budget est mini, le Museo del Jamon et les 100 Montaditos feront l'affaire. Sinon les nombreux restaurants autour de la Plaza Mayor offrent un large choix de spécialités. Le tout accompagné d'une sangria ou d'une bouteille de Cava ! Mais la soirée ne s'arrête pas là. La nuit est longue à Madrid ! Après une assiette de tapas, rendez-vous pour un apéro tardif Plaza Santa Ana ou Plaza del Dos de Mayo. Généralement bondées, les places se vident petit à petit quand vient l'heure d'aller danser. Outre les spectacles de flamenco qui pullulent aux quatre coins de la ville, les quartiers Chueca et Malasaña sont connus pour être le centre névralgique de la fête madrilène. Quartier gay, Chueca est ultra tendance et accueille les meilleurs DJ alors qu'à Malasaña c'est l'indie, le punk et le rock qui priment. Pour vous mêler à la jet-set, c'est au Cool et au Pachà qu'il faut se rendre. Les fans de rock se mêleront plutôt à la foule du Barracudas ou du Mondo. À l'Alhambra, flamenco, apéro et clubbing se mélangent.

Après la fête, le Retiro

Après une nuit de folie, se reposer au Parc del Buen Retiro est une excellente idée. Ceux qui préfèrent chiner au farniente se rendront volontiers au marché aux puces du Rastro. Avant de reprendre l'avion, une visite au célébrissime Guernica de Picasso, situé au Musée de la Reine Sofía est primordiale. Si le temps vous le permet, le Musée du Prado rassemble la plus grande collection d'œuvres du pays et est l'un des plus importants d'Europe.

Certes le temps nous manque et il y a encore tant à visiter mais Madrid nous a montré l'essentiel. Et l'on a pu goûter aux plaisirs multiples de la ville en moins de 48 heures. Une mise en bouche appétissante qui nous pousse à ouvrir l'agenda. Madrid, c'est promis, nous reviendrons !