La crèche prête pour fin 2013 ?

ERIC DAVAUX

lundi 16 avril 2012, 10:17

Au départ, il était question d'une crèche d'entreprise. Désormais, le projet revu prévoit que deux tiers des 40 lits seront disponibles pour les enfants de la commune. Après toutes les péripéties connues, l'ouverture de la crèche est prévue pour l'automne 2013.

La crèche prête pour fin 2013 ?

Une crèche devrait voir le jour en 2013 à l'Axisparc de Mont-Saint-Guibert Photo DR

Lors du dernier conseil communal, le groupe Ecolo s'est intéressé de plus près au projet de crèche au sein de l'Axisparc. Tout en s'étonnant notamment de la présence d'une clause prévoyant le retour du terrain, cédé pour l'euro symbolique à la commune, à la société propriétaire si la crèche n'était pas ouverte pour le 18 avril 2013.

Lors de la conception de celle-ci, l'échevin de l'Enfance Daniel Chenoy (CDH, Union communale) a retracé toutes les péripéties ayant émaillé le projet. « Au départ, cette crèche devait être une crèche d'entreprise, entrant par là même dans les conditions d'un subside socio-économique. Mais, conscient de la nécessité d'élargir l'offre d'accueil pour la petite enfance, feu notre bourgmestre Jean-François Breuer avait agi en proposant une modification, soit la construction d'une crèche en partenariat avec l'Axisparc et la commune, celle-ci devenant maître de l'ouvrage, tout en obtenant l'augmentation de la capacité – 40 lits au lieu de 30 –, et la garantie de deux tiers des places pour les enfants de la commune ».

Et de préciser que si le dossier avait été déposé dans les temps, la Région wallonne avait répondu que l'argent était épuisé. Il a donc été reporté au sein du Plan Marshall 2. « Nous ne sommes nullement inquiets quant à la réalisation et à la finalisation des travaux de l'infrastructure qui sera installée près du CTA (Contrôle technique automobile) et dont l'ouverture peut raisonnablement être envisagée dans le courant de l'automne 2013 ».

Quant à la clause en question, Daniel Chenoy précise qu'« elle a été ajoutée à la demande de la société cédant le terrain afin de s'assurer qu'une crèche serait bien construite à cet endroit et dans un délai raisonnable ». Les travaux n'ont cependant pas encore débuté. « Pas d'inquiétude à ce niveau, nous ajouterons un avenant à la convention », ont précisé Sophie Dehaut (CDH, Union communale) et Charles Vandendries (MR, Union communale), les deux échevins en charge du projet. Et de répondre aussi à une autre question du groupe Ecolo concernant la faiblesse actuelle de l'offre destinée à la petite enfance : « Dans les lotissements en cours de projet, nous avons chaque fois négocié avec les promoteurs l'installation d'une crèche et d'autres structures dites de quartier. »