Un rond-point au Ring

JEAN-PHILIPPE DE VOGELAERE

mardi 19 juin 2012, 09:47

Cette fois-ci, c’est le vrai départ ! » Soupir de contentement d’Axel François (Ittre PluS), le bourgmestre d’Ittre, ce lundi matin. C’est que l’aménagement d’un rond-point à la sortie du Ring (R0), à la Brûlotte, cela fait dix-sept ans qu’on en parle. Les travaux sont annoncés cette fois dès septembre, en commençant par l’aménagement d’un parking, et dès avril 2013 pour le rond-point proprement dit. Durée du chantier : 140 jours ouvrables, hors intempéries.

La situation, les navetteurs la connaissent bien. Aux heures de pointe, ce sont souvent jusqu’à 150 véhicules qui se contorsionnent pour entrer dans le R0. Au fil des temps, les véhicules ont trouvé un parking le long de la N28, que ce soit sur la partie de la chaussée de Hal ou sur celle de la chaussée de Nivelles. Un parking de dissuasion a pourtant été aménagé dans le prolongement du boulevard Piron, mais il n’est guère plus utilisé que par le marché. Enfin, la liste des petits accrochages fait des lieux un des points noirs de l’Ouest de la province du Brabant wallon.

Heureusement, la commune d’Ittre a toujours gardé les lieux dans l’œil de son objectif. Et ce, toutes tendances confondues comme ont tenu à le rappeler Marc Hordies pour Écolo et Marie-Claire Godeau-Bougard pour la liste PA. Et c’est même la commune qui a servi de levier en commandant et en payant 50.000 euros une étude sur le sujet.

La Province du Brabant wallon a tout de suite embrayé pour sa N28 provinciale. « Une conséquence concrète du plan de mobilité, appuie le député provincial Alain Trussart (Écolo). Avec l’idée d’en faire un pôle multimodal important. »

Du coup, la Société régionale wallonne du Transport intervient pour les deux nouveaux arrêts pour les bus articulés, de part et d’autre de la voirie menant à Wauthier-Braine, tandis que le TEC BW étudie la création d’une ligne de RapidoBus partant de Clabecq vers la gare RER de Braine-l’Alleud, via le R0.

Prévoir l’avenir ?

Enfin, la Région wallonne, elle, via le ministre Carlo Di Antonio (CDH), n’est intervenue que si et seulement si ce rond-point « prévoyait l’avenir », comme l’a souligné Mélitza Zamurovitch, la directrice du Service public wallon des routes du Brabant wallon qui « entend les demandes des communes environnantes » pour une liaison avec l’A8. Mais le collège communal de rassurer les Ittrois en signalant que ce n’est vraiment pas son objectif…

Hum ! Heureusement, tout a été signé. Le chantier reviendra à quelque 900.000 euros, pris en charge par la Province du Brabant wallon pour 430.000 euros, par la Région wallonne pour 350.000 euros, par la commune pour 100.000 euros, et par la SRWT pour 7.500 euros.

Les plans prévoient un rond-point de 50 mètres de diamètre, avec un léger décalage de la N28 sur la partie de la chaussée de Nivelles. Et une entrée vers un parking de délestage de 100 places. Avec une possibilité pour une extension à 150 places, avec une station d’essence – et même des prises pour les voitures électriques –, ainsi qu’une supérette pour faire vivre les lieux. Une tranche de 200.000 euros est déjà prévue pour cette extension encore à finaliser. Quant au nom du rond-point, l’échevine Marie-Claire Godeau-Bougard propose « Brûlotte », le nom des lieux.