Une galerie d'art de 4,7 km

GEOFFROY HERENS

lundi 06 août 2012, 08:43

Ramillies. Le projet Sentes lance un appel aux créateurs de tous les bords et veut amener l'art en milieu rural.

Une galerie d'art de 4,7 km

A en croire et à voir Boris Remacle, le parcours choisi pour le projet Sentes regorge d’endroits potentiellement intéressants pour des artistes C’est désormais à eux de jouer © geoffroy Herens

Boris Remacle a beau habiter Louvain-la-Neuve, il connaît désormais les chemins de Ramillies comme sa poche. L'intéressé les a en effet parcourus dans tous les sens en compagnie de volontaires de l'entité. Leur objectif d'alors : trouver une boucle idoine pour « Sentes », un projet bien particulier qui deviendra réalité en octobre.

« Avec Olivier Praet, mon partenaire au sein de l'ASBL Re-affect, nous nous sommes dit qu'il serait bien que l'art puisse arriver en milieu rural tout comme il le fait déjà dans les villes, se rappelle Boris Remacle. Tout est parti de cette idée de base que le Centre culturel du Brabant wallon a appréciée. Nous avons ensuite rencontré l'ASBL Culturalité en Hesbaye brabançonne qui nous a aiguillés sur Ramillies… »

L'aspect participatif étant primordial pour le duo de Re-affect, trois groupes de citoyens ont été constitués, après un appel à la population, pour prendre en charge les aspects parcours, artistique et festivités. Car il s'agit bien d'implanter des œuvres en extérieur le long d'un tracé de 4,7 km empruntant le RAVeL, des chemins agricoles, une chavée, passant près d'une zone humide, d'un verger, de bandes enherbées… sur les villages de Geest-Gérompont et Petit-Rosière.

Ces créations devraient être au nombre de sept. Deux sortiront du stage de sculpture monumentale (organisé par le Centre culturel de Jodoigne du 27 au 31 août). Les cinq autres seront sélectionnées suite à un appel à projets ouvert aux professionnels comme aux amateurs jusqu'au 31 août.

« Toutes les disciplines sont admises, précise Boris Remacle. Une des conditions est que les œuvres puissent perdurer au moins deux années. Quant au jury, il sera composé d'une majorité de gens du coin accompagnés par des pros de l'art. In fine, la semaine de concrétisation débutera le 21 octobre et sera accompagnée de diverses activités (vernissage, concerts, balades thématiques, participation d'écoliers…). »

Plus globalement, le souhait des partenaires est de réitérer plus tard l'expérience dans d'autres communes du canton. « Jodoigne et Orp-Jauche nous ont déjà fait part de leur intérêt, témoigne Céline Nogaret, porteuse du projet au sein de Culturalité. A plus long terme, la Hesbaye brabançonne pourrait ainsi être traversée par un réseau de sentiers d'art pleine campagne. »

Renseignements et règlement : 0476-68.78.69 ou 010-24.17.19.