Chichah : un autre débat annulé à l’ULB

MARC METDEPENNINGEN

mardi 28 février 2012, 13:17

Le Bureau des Étudiants en Médecine de l‘ULB comptait organiser ce jeudi 1er mars au campus Erasme un débat intitulé « Liberté d’expression, libre examen, vivre ensemble : malaise à l’ULB ».

Chichah : un autre débat annulé à l’ULB

Souhail Chichah, © Le Soir (Roger Milutin)

Ce débat entendait s’intéresser aux événements survenus le 7 février dernier lors de l’action « Burqa Blabla » qui avait empêché une prise de parole de la journaliste française Caroline Fourest, invitée par l’UAE (Union des anciens étudiants) à débattre sur le thème de « l’extrême-droite est-elle fréquentable ».

Le Bureau des Etudiants en médecine avait invité les professeurs Anne Morelli, Jean Bricmont et Jean-Jacques Jespers. Ces trois intervenants étant jugés trop « pro-Chichah » (du nom de l’assistant de l’ULB à l’origine de l’action « burqa blabla »), des démarches auprès du rectorat avaient été entreprises pour étoffer le panel et y inclure des personnalités considérées comme « neutre ».

Le BEM a décidé d’annuler le débat de ce 1er mars : « Nous avions la volonté d’organiser -un débat serein, dans une ambiance respectueuse de tous, mais nous sommes dépassés par la tournure que prennent les événements. Vus l’ambiance houleuse, les échanges incendiaires (et malheureusement hors sujet) tant sur les réseaux sociaux que par e-mails et les tentatives d’intimidation dont nous sommes l’objet, nous pensons sincèrement que le climat est trop violent pour assurer un débat constructif et sain ».