Un sans-papier en grève de la faim se coud la bouche

Rédaction en ligne

vendredi 09 mars 2012, 17:44

Un des 23 grévistes de la faim logé dans une maison de la VUB à Etterbeek, s’est cousu les lèvres. Par ce geste, ce jeune homme âgé de 20 ans a souhaité attirer l’attention des autorités sur les revendications des grévistes.

Tous exigent un permis de séjour d’au moins un an et un permis de travail C. En l’absence de réaction des autorités d’ici lundi, le jeune homme se dit déterminé à attenter à ses jours.

Le jeune homme se nomme Jamal et est Marocain. Il vit en Belgique depuis 2008. Avant de se coudre les lèvres, il a rédigé une lettre pour expliquer son geste. Dans cette lettre, Jamal réclame le droit de vivre comme tout le monde et dans la dignité. Il y dit également ne pas comprendre pourquoi les autorités ne réagissent pas à la souffrance des 23 sans-papiers en grève de faim depuis 56 jours.

D’autres grévistes de la faim se sont dits prêts à mourir ou se mutiler par désespoir et solidarité avec Jamal. Selon eux, la mort est préférable à une vie sans dignité, sans droits et sans objectifs.

Les grévistes de la faim sont originaires du Maghreb et d’Afrique de l’Ouest. Ils ont entamé leur action le 14 janvier dernier pour réclamer un permis de séjour d’un an et un permis de travail C.

Belga