Enseignement flamand à Bruxelles : « Fier qu’on nous fasse confiance »

Rédaction en ligne

vendredi 20 avril 2012, 17:16

Guy Vanhengel a défendu l’enseignement néerlandophone à Bruxelles pour les non-Flamands.

Le ministre bruxellois Guy Vanhengel, en charge de l’enseignement néerlandophone à la commission communautaire flamande, a affirmé vendredi que la Communauté flamande devait continuer à investir dans les milliers d’enfants qui fréquentent l’enseignement néerlandophone « et ne deviendront pas Flamands plus tard ».

« Le meilleur parcours de citoyenneté débute dans les classes d’accueil », a souligné le ministre libéral flamand devant le parlement de la Commission communautaire flamande (VGC).

Ce plaidoyer tranche avec les questions posées en début de semaine par le président du parlement flamand Jan Peumans (N-VA), qui s’était demandé si la Flandre devait continuer à investir dans son système d’enseignement à Bruxelles, de plus en plus largement fréquenté par des francophones.

Guy Vanhengel reconnaît que la Communauté flamande sera confrontée à un problème dans les années à venir si elle n’investit pas dans une offre scolaire néerlandophone suffisante et adéquate en Région bruxelloise. « Nous devons être fiers que tant de milliers d’allophones nous fassent confiance. Pour répondre à cette confiance il faut, en plus de tous les investissements prévus, construire 20 nouvelles écoles dans l’enseignement néerlandophone », a-t-il affirmé.

(belga)