Le comité contre la torture à la prison de Forest

HUGUES DORZEE

lundi 23 avril 2012, 06:33

Dès ce lundi, le Comité européen pour la prévention de la torture (CPT) va visiter la prison de Forest.

Le comité contre la torture à la prison de Forest

La prison de Forest, © Le Soir (Sylvain Piraux)

Une délégation d'experts indépendants se penchera sur les problèmes de surpopulation criante et sur les conditions de détention désastreuses.

C'est désormais au Conseil de l'Europe de se pencher sur la situation dramatique de la prison de Forest. Selon nos informations, le Comité européen pour la prévention de la torture (CPT) entame ce lundi une visite spéciale d'une semaine ans l'établissement pénitentiaire bruxellois.

Sous la conduite du président du CPT en personne, Letif Hüseynov, la délégation se penchera sur les conditions catastrophiques de détention (vétusté du bâtiment, hygiène, sécurité…) et sur le problème, criant, de la surpopulation carcérale (plus de 700 détenus pour 400 places) comme rapporté dans « Le Soir » de vendredi dernier (lire notre reportage ci-contre)

Le CPT a pour mission de visiter régulièrement (tous les 4 ans) tous les lieux de détention en Europe (le dernier rapport remonte à 2009). Il peut également réaliser des visites spécifiques (dites « ad hoc » ) « lorsque cela s'avère nécessaire » . Informé de la situation par plusieurs sources, le CPT a donc organisé d'urgence une visite à Forest.

Composé d'experts indépendants, il aura accès « illimité « à la prison, « sans restriction aucune » . Et ce afin de vérifier si le lieu en question est bien conforme à la Convention européenne des droits de l'homme. En particulier son article 3 qui stipule que « Nul ne peut être soumis à la torture ni à des peines ou traitements inhumains ou dégradants » .

Le CPT a déjà visité d'autres prisons belges (Lantin, Mons, Saint-Gilles, Merksplas). Mais c'est la première fois qu'il va se rendre à Forest.

Selon nos informations, les experts ont un programme confidentiel chargé au sein même de la prison (détenus, direction, personnel…) et à l'extérieur (commission de surveillance, section belge de l'Observatoire internationale des prisons…).

Au terme de sa visite d'une semaine, le CPT va rédiger un rapport détaillé (constats, recommandations…) qui sera adressé officiellement au gouvernement belge. Lequel devra s'expliquer sur les éventuels manquements…