Stib : Grouwels demande des contrats de mobilité obligatoires

Rédaction en ligne

mercredi 30 mai 2012, 19:48

Suite aux nombreux contrôles de la Stib lors des 20 km de Bruxelles, Brigitte Grouwels planche sur un projet de loi obligeant les contrats de mobilité pour les grands événements.

Stib : Grouwels demande des contrats de mobilité obligatoires

©Pierre-Yves Thienpont - Le Soir

La ministre bruxelloise du Transport planche actuellement sur un projet de législation pour contraindre les organisateurs de grands événements dans la capitale à conclure un contrat de mobilité prévoyant l’intégration du prix du transport en commun dans le titre d’accès.

Ce faisant, la ministre a ouvertement affiché son soutien à une demande exprimée dans ce sens par la STIB, qui avait été au centre d’une polémique à l’occasion des 20 kilomètres de Bruxelles, dimanche dernier. La société bruxelloise des transports en commun avait verbalisé des participants à l’épreuve, sans titre de transport, alors que ceux-ci n’avaient pas été informés par l’organisateur de l’absence de dispositions autorisant les déplacements gratuits, contrairement aux éditions précédentes.

La ministre CD&V pense à imposer aux organisations d’événements réunissant au moins 3.000 personnes de conclure de tels contrats de mobilité.

Selon elle, la STIB a jusqu’à présent conclu des contrats de mobilité avec des organisateurs de spectacles tels que Forest National et l’Ancienne Belgique, qui se sont avérés être des opérations réussies.

Mais ces contrats se font sur une base volontaire. « La récente organisation des 20 kilomètres a démontré que cette approche avait ses limites », a commenté Brigitte Grouwels.

La possibilité d’imposer la conclusion de tels contrats figure dans la note d’orientation du futur contrat de gestion avec la STIB, a enfin précisé la ministre.