« Si c'est comme ça, fini les 20 km de Bruxelles »

CORENTIN DI PRIMA

jeudi 31 mai 2012, 08:58

Bruxelles-Promotion, qui organise les 20 km de Bruxelles et les festivités du 21 juillet, ne décolère pas. L'ingratitude de la Région est pointée du doigt après le couac avec la Stib. L'entretien dans Le Soir

« Si c'est comme ça, fini les 20 km de Bruxelles »

©Sylvain Piraux – Le Soir

Le conseil d'administration de la Stib a décidé mardi, entre autres, de laisser tomber les amendes infligées aux participants des 20 km de Bruxelles pris dans les contrôles organisés par la Stib à Mérode et Montgomery en plein événement. La polémique a été vive, on le sait. Du côté de l'organisateur, Bruxelles-Promotion (le syndicat d'initiative de la capitale), c'est l'ingratitude de la Région qui est pointée du doigt. Ils s'estiment « rançonnés » par la Stib.

La Stib demande à la Région d'obliger les organisateurs d'événements importants à conclure un contrat de mobilité incluant l'utilisation gratuite des transports publics dans leurs billets d'action. Une initiative soutenue par Brigitte Grouwels. Votre avis ?

Emile Dereymaeker : « Mais magnifique. Moi demain, si c'est comme ça, fini les 20 km, fini les festivités du 21 juillet ! Parce que ça aussi, c'est nous qui le payons, pas eux ! Le gouvernement pourra remercier Mme Grouwels. »

Carine Verstraeten : « C'est ce qu'elle cherche. »

Elle saboterait intentionnellement selon vous ?

Carine Verstraeten : « Mais c'est évident. Ils sont en phase de réélection du CA de la Stib pour laquelle il y a des pétards pas possibles entre partis. Grouwels a une politique flamande affolante : tuer tout ce qui se passe à Bruxelles pour prouver que la Région est mal gérée. Ce n'est pas très reluisant… »