Moureaux : « Difficile de prendre des mesures avec un type isolé »

FABRICE VOOGT

samedi 09 juin 2012, 17:39

Le bourgmestre de Molenbeek-Saint-Jean, Philippe Moureaux, était sous le choc hier soir après l’agression de deux policiers.

Moureaux : « Difficile de prendre des mesures avec un type isolé »

Philippe Moureaux © Belga

Quelques heures après la tentative de meurtre menée station Beekkant par un islamiste radical spécialement venu de France, Philippe Moureaux a donné une interview à nos confrères de la DH.« Cet épisode dramatique me rappelle ce qu’un des membres de Sharia4Belgium m’avait dit le soir des émeutes, semaine passée. C’est la guerre avec vous, m’avait-il dit en me regardant droit dans les yeux. Ce n’était visiblement pas des paroles en l’air. », déclare-il.

Le bourgmestre avait relevé le niveau de sécurité dans la commune.

« J’avais déjà maintenu du personnel en réserve et en alerte. On va continuer bien sûr, explique-t-il à la DH. Mais c’est très difficile de prendre des mesures quand vous êtes agressés par un type isolé qui s’en prend à quelqu’un comme ça, soudainement. Les policiers étaient là dans le cadre d’une opération bandes urbaines. Cette personne-là ne les intéressait pas tellement. »

Selon Philippe Moureaux, « on peut clairement parler de tentative de meurtre. Une forme d’attentat ? Oui, au couteau évidemment, mais la volonté de tuer semble manifeste. Quand on voit la manière dont il a attaqué, ça ne peut pas être autre chose qu’un attentat. La préméditation semble évidente. »

L’individu était seul mais agissait au nom de Sharia4France. « Il prétend en effet être allié à Sharia. Il a commis son acte tout seul. Sur lui, il portait la photocopie d’un article de presse évoquant l’appel à la délation des femmes en burqa porté par le Vlaams Belang. Lors de son interpellation, il a récité des paroles de menaces épouvantables vis-à-vis de la Belgique. Sur lui encore, quatre écrits visant très violemment Molenbeek, dont un commençant par Molenbeek l’ignoble, etc. », déclare Philippe Moureaux.