Contre-manifestation PP : le Comité P ouvre une enquête

Rédaction en ligne

lundi 18 juin 2012, 18:28

La police des polices est chargée d’enquêter sur l’intervention policière visant les contre-manifestants lors de la marche « contre le fascisme islamiste » du PP, annonce Milquet.

Le comité P, chargé du contrôle des services de police, a ouvert une enquête sur le déroulement de l’intervention policière qui a eu lieu dimanche à la station de métro bruxelloise Trône, visant des contre-manifestants de gauche qui souhaitent rejoindre la manifestation « contre le fascisme islamiste » organisée par le Parti populaire, a indiqué lundi la ministre de l’Intérieur, Joëlle Milquet.

« Le comité P mène une enquête judiciaire » après avoir été saisi par les organisations à l’origine de cette contre-manifestation – notamment la Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC, la FGTB et la Front antifasciste –, a indiqué la ministre à l’agence Belga en marge d’une visite de terrain à Namur.

Une enquête disciplinaire

Une enquête disciplinaire a également été ouverte, a ajouté Milquet (CDH). Le bourgmestre de Bruxelles-ville, Freddy Thielemans (PS) a lui aussi demandé à ce qu’une enquête ait lieu afin de faire toute la lumière sur le déroulement de l’intervention policière qui visait à empêcher la confrontation, a-t-il indiqué dans un communiqué. « On attend tous les éléments pour voir s’il convient d’entamer une procédure judiciaire », a encore souligné Milquet.

La police a interpellé dimanche après-midi sans ménagement une trentaine de militants qui entendaient s’opposer à la manifestation du Parti populaire (PP) contre l’extrémisme islamiste.

La JOC et les Jeunes FGTB ont qualifié cette intervention policière de « parfaitement disproportionnée » et « absolument pas nécessaire ». « Elle est d’autant plus scandaleuse que la milice fasciste de Nation était quant à elle escortée par un cordon de policiers, au carrefour Trône », ont dénoncé ces deux organisations.

(avec Belga)