Primeurs renaît grâce à Divercity

MARIE DE SCHRIJVER

vendredi 13 juillet 2012, 10:07

A l’approche du lancement de la campagne électorale pour les communales, la majorité forestoise, épaulée par la ministre, et tête de liste Écolo à Forest, Evelyne Huytebroeck (Rénovation urbaine), a fait le point sur les contrats de quartier en cours sur le territoire, occasion de présenter le projet phare de l’avant-dernier en date, Divercity.

Impliquée dès le départ (en 1994) par les programmes de rénovation urbaine que sont les contrats de quartiers, Forest a profité, entre 2008 et aujourd’hui, de quatre contrats sur son territoire : Saint-Denis, Saint-Antoine, Primeurs Pont de Luttre et, dernièrement, Albert (2013-2016 + deux années pour finaliser les chantiers). Soit un total de 70 millions d’euros d’investissement.

Ce jeudi, depuis le toit du Wiels, c’est le dossier Primeurs-Pont de Luttre (2010-2013), entrant dans sa phase de concrétisation, qui était à l’honneur. Pointant les 6.000 m2 de friches industrielles, les élus ont détaillé Divercity, un projet de réhabilitation qui absorbera 10 des 15 millions du contrat de quartier.

« Il a d’abord fallu établir un diagnostic. Le site était totalement inapproprié et insécurisant, abritant un entrepôt d’entretien de bus scolaires, un démolisseur, un vendeur de camions d’occasion…, rappelle l’échevin Marc-Jean Ghyssels (PS – Revitalisation des quartiers et Urbanisme) Ces bâtiments seront rasés pour laisser la place à un grand parc avec aire de jeux et potager, et un ensemble multifonctionnel comprenant un restaurant social et de formation, une crèche de 36 places, un centre pour personnes âgées et une antenne de la maison des jeunes. Le pont de Luttre sera mis en valeur. »

La commune a acquis le terrain pour 2,9 millions d’euros, avec des conditions, dont la non-occupation des lieux (les entreprises, en fin de bail, ont reçu leur préavis) et la dépollution du sol. « Des examens sont d’ailleurs encore en cours pour s’assurer que l’exigence est rencontrée », précise l’échevin. Divercity aura tablé sur une large concertation avec les habitants, au printemps dernier. La demande de permis devrait être introduite d’ici à la fin du mois d’août, pour un démarrage du chantier en septembre 2013 – une obligation dans le cadre de l’utilisation des fonds européens Feder – et un aboutissement en 2015.

Hormis Divercity, le contrat de quartier prévoit du logement, des aménagements de voiries et la rénovation du centre sportif Primeurs.