Les marronniers de l’avenue Louise seront abattus

Rédaction en ligne

vendredi 20 juillet 2012, 19:44

L’abattage des 19 marronniers situés le long de l’avenue Louise aura lieu en août après la période de nidification. Selon Brigitte Grouwels, leur état est « alarmant ».

La ministre bruxelloise des Travaux publics était interrogée au parlement bruxellois, par Mmes Fraiteur (FDF) et Rousseaux (MR), ainsi que par M. Albishari (Ecolo) sur cet abattage entamé un peu rapidement sur demande de l’administration et suspendu sur intervention de conseillers communaux Ecolo. Ceux-ci s’étaient inquiétés du moment de cette intervention en pleine nidification.

Mme Grouwels (CD&V) a concédé que cette initiative avait été un peu précipitée, en raison de la durée de traitement de la demande de permis d’abattage. Mais elle a souligné que le personnel de la Région chargé de l’état des plantations apportait le plus grand soin au patrimoine arboricole.

Selon elle, il établit des directives de protection des arbres à l’attention de Bruxelles Mobilité, de la STIB et les impétrants à l’occasion de l’ouverture de chantiers.

Lorsqu’ils doivent se résoudre à l’abattage pour des raisons de maladie ou de vieillesse, ils le font toujours à contrecœur, a-t-elle ajouté.

L’examen qui a débouché sur la nécessité d’abattre dix-neuf arbres a été réalisé par le bureau Arboriconseil à la demande de l’administration après la chute d’un arbre à proximité de l’avenue Legrand le 23 août 2010.

Ce bureau établit son diagnostic en recourant à plusieurs techniques d’examen (visuel, mécanique, sondage, résitographie).

Dans le cas présent, il avait constaté des trous dans les troncs, ainsi que de la pourriture au niveau des racines. Quatre arbres présentaient les mêmes atteintes que l’arbre qui a chuté.

L’abattage assorti d’une replantation a été demandé, mais celle-ci a été refusée car les plus jeunes arbres ne peuvent se déployer à côté d’anciens sur les avenues, a encore expliqué la ministre.

(Belga)