Un éco-village aux portes de Charleroi

DIDIER ALBIN

mardi 11 octobre 2011, 09:18

Construction. Vaste projet à Mont-sur-Marchienne. La demande de permis d'urbanisme pour la construction de la phase 1 de l'éco-quartier des Closières sera déposée cette semaine à Charleroi.

Un éco-village aux portes de Charleroi

Dans le projet qui sera bientôt soumis à la Ville de Charleroi, une attention particulière a été accordée à l’architecture et à la façon dont vont vivre les gens © D R

La demande de permis d'urbanisme sera déposée cette semaine au fonctionnaire délégué de la Région wallonne. Il s'agit de la mise en œuvre de la première phase du projet de construction de 600 logements sur le site des Closières à Mont-sur-Marchienne. Dans cette opération immobilière qui vise à compléter l'offre de logements moyens, la société d'habitations sociales du Val d'Heure a choisi de s'associer à un promoteur à capitaux mixtes, Domovoi, sous le contrôle de Projenor (Crédit Agricole) à 75 % et de la Wallonne du logement pour le solde. « Nous allons développer deux projets importants en Hainaut pour lesquels nous espérons obtenir les permis en 2012, explique l'administrateur-délégué de Domovoi Jean-Jacques Delille.

REPERES

18 l'éco-quartier des Closières va se construire en trois phases sur un site de 18 hectares aux portes de la Ville à Mont-sur-Marchienne.

197 logements vont être édifiés dans la première phase, dont les trois quarts financés par le promoteur à capitaux mixtes Domovoi.

2 appartements entièrement modulables vont être aménagés à l'aide de matériaux durables : un projet expérimental porté par la société wallonne du logement.

28 le coût de la phase 1 s'élève à 28 millions d'euros, l'ensemble des logements sont destinés à la vente.

Aux Closières, il s'agit d'un éco-quartier d'habitats individuels et groupés. La barre des exigences est placée très haut puisque, dans près d'un tiers des cas, les logements répondront aux cahiers de charges des maisons passives avec une norme de consommation annuelle de 25 kWh/an. Dans les autres cas, il s'agira de basse énergie avec un coût de revient de 15 à 20 % inférieur. Pour la phase 1, l'investissement total s'élève à 29 millions d'euros hors TVA, dont 23 à charge du promoteur immobilier qui exécutera également les aménagements urbains de cette nouvelle cité – voiries en mobilité douce, récupération des eaux de pluie dans un bassin d'orage, etc.

Un projet pilote dans l'éco-quartier

« Il est prévu de mettre les biens sur le marché à un prix très attractif », poursuit Jean-Jacques Dellile. La construction devrait s'achever en 2014.

Une attention particulière a été accordée à l'architecture et à la façon dont vont vivre les gens. Les auteurs de projet ont choisi de développer du rez+2 et quelques rez+3, avec des duplex et des terrasses-jardins. Ce seront des ensembles de 8 à 10 habitations d'allure contemporaine, bien intégrés à l'environnement. « En outre, le site sera un lieu d'expérimentation pour la Wallonne du logement qui veut y établir ses premiers appartements modulables », selon le directeur gérant : il s'agira de deux 5 chambres qui pourront s'adapter à l'évolution des familles à mesure du départ des enfants. Charleroi se prépare à absorber les nouveaux habitants promis aux grandes villes. L'éco-quartier des Closières pourrait en accueillir plus de deux mille.