Un jardin dans la cour d'école

FABRIZIO SCHIAVETTO

lundi 28 novembre 2011, 09:45

Haine-Saint-Paul. Un projet qui touche 120 élèves de maternelle et du primaire. L'école communale de Redemont a désormais la possibilité de gérer un jardin dans son établissement.

Un jardin dans la cour d'école

Le projet de l’école de Haine-Saint-Pierre évoluera au fil du temps : l’an prochain, un poulailler devrait venir s’ajouter à ce jardin extraordinaire © RONALD DERSIN/AVPRESS

La fin des cours vient de sonner dans l'école communale fondamentale de Redemont, à Haine-Saint-Paul, près de La Louvière. Quelques cris de joie et autant d'éclats de satisfactions enjambent le mur d'enceinte de l'institution pour titiller l'oreille des passants. Ce vendredi est une journée particulière : l'école inaugure un jardin potager, dans lequel chaque classe dispose d'un petit lopin qu'elle a aménagé. De minuscules cartons signalent les semis, un potiron trône au milieu des choux. Non loin de là, des arbres fruitiers seront plantés dans quelques jours. Un jardin original, où l'on trouve également des plantes aromatiques, des fleurs, fraisiers, pousses de moutarde, bacs à compost et récupérateurs d'eau. Un coq, girouette de métal au-dessus d'un nichoir, surveille la scène de sa posture altière.

Le jardin de Redemont est le résultat d'un concours - Rêve ton école - proposé en 2009 par la Communauté française et financé par le CERA, une coopérative agricole visant l'épanouissement et le bien-être des enfants via des projets originaux. Une somme de 2.500 euros a été attribuée. « J'ai proposé ce concours aux institutrices, qui en ont parlé aux enfants. Ils ont dessiné leur projet, écrit un petit texte, ce qui nous a permis de le remporter », souligne Christine Coppin, directrice. Si les marchés publics (commande des semis, du terreau) ont reculé de plusieurs mois la concrétisation du potager, les 120 enfants de l'école s'y sentent désormais comme chez eux. « Ils enfilent leurs bottes et viennent travailler avec les institutrices. »

Un projet qui évoluera au fil du temps : l'an prochain, un poulailler devrait s'y ajouter. À l'initiative des dames de la garderie, un petit étang s'est greffé au jardin, entouré d'une clôture. Les légumes cultivés serviront à confectionner des soupes, compotes, confitures. « On essaie d'être ambitieux pour nos enfants, afin qu'ils puissent cultiver leur propre jardin lorsqu'ils seront adultes », précise Christine Coppin. Près de 380 écoles ont participé à ce concours. Le jury a sélectionné 37 projets francophones, dont 9 en Hainaut.

Infos : www.cera.be