Crombé crée une liste dissidente au MR à Tournai

SANDRA DURIEUX

vendredi 20 avril 2012, 10:21

Tournai. Exclus de la liste MR, les quatre conseillers communaux créent leur propre liste. Pas encore de nom ni de programme mais une volonté d'imposer la vision libérale. Le MR déplore...

Crombé crée une liste dissidente au MR à Tournai

Aidée notamment d’Albert Pesin, ex-échevin, Marie-Hélène Crombé lance sa propre liste © Coralie Cardon

Le duel aura bien lieu… mais à distance. Marie-Christine Marghem et Marie-Hélène Crombé, ennemies jurées de la politique tournaisienne, s'affronteront bien lors de la campagne pour les élections communales mais plus sur la liste du Mouvement réformateur. En effet, les quatre conseillers communaux MR exclus de la liste en raison de revendications jugées « trop exigeantes » ont mis à exécution leur menace de créer une liste dissidente. Une liste dont on ne connaît pas encore le nom mais dont on perçoit la couleur : « Cette liste d'initiative libérale s'inscrit dans une démarche qui va au-delà des clivages traditionnels. Il s'agit d'une liste qui se veut être une force de construction et de progrès », précisent les quatre fondateurs (outre Crombé, Benoît Mat, Albert Pesin et Jean-Jacques Carbonnelle) dans un communiqué.

Son socle libéral n'en fera pas une liste classique d'intérêts communaux. « Mais elle sera ouverte à la société civile, à savoir des gens qui ne militent pas forcément pour un parti, explique Marie-Hélène Crombé. Notre liste n'est pas encore constituée mais nous avons déjà reçu un certain nombre de candidatures et surtout beaucoup de soutien. Notre exclusion de la liste et la manière dont nous l'avons appris par la presse en ont choqué plus d'un. Cela a soulevé un vent de tempête au sein du MR. D'ailleurs, ce n'est pas pour rien que sept conseillers communaux et de CPAS sur les 13 que compte le parti actuellement ne figurent pas sur la liste. » On ne sait encore si quelques-uns de ces conseillers iront rejoindre le clan Crombé. Mais ce qui est certain, c'est que celle-ci et ses acolytes ont du pain sur la planche entre la confection d'une liste complète et l'élaboration d'un programme. « Oui, c'est du boulot mais nous voulions poursuivre notre action politique au service des citoyens, poursuit Marie-Hélène Crombé. J'ai toujours fait de la politique, je n'ai pas de travail à côté. Je ne me voyais pas arrêter tout cela comme ça. » Une gestion rigoureuse des deniers publics, un management performant des institutions publiques tournaisiennes ou encore des mesures

radicales en termes de sécurité publique seront les lignes directrices du programme à venir.

Avec la liste Crombé, c'est un cinquième courant politique qui pourrait s'installer sur les sièges du conseil communal de Tournai. Une situation inédite qui donnera sans doute un peu de piquant à cette campagne que certains jugeaient peut être trop évidente…