Un concours d'adresse au volant

FREDERIC DELEPIERRE

jeudi 26 avril 2012, 10:15

Sécurité routière. Les chauffeurs routiers invités à « jouer » ce samedi à Houdeng. Les camionneurs estiment qu'ils mettent parfois leur vie en danger. Ils se disent victimes de l'incompréhension des automobilistes à leur égard. Une journée pour se tester et faire découvrir un métier peut-être méconnu.

Un concours d'adresse au volant

Au volant de son camion, Jacques Gillis ne se sent pas toujours en sécurité, notamment à cause des automobilistes © avpress

On nous voit comme des gros chauffeurs qui cachent des battes de base-ball derrière notre siège. On ressent une forme d'animosité à notre encontre. Pourtant, même si ça a existé, tout ça a disparu. Être chauffeur routier, c'est une passion. Moi, je fais ça depuis dix ans après avoir essayé deux ans entre 88 et 90. J'espère encore exercer mon métier jusqu'à la pension. Pourtant, je mets parfois ma vie en danger. »

À l'entendre, Jacques Gillis, conducteur de poids lourds depuis une dizaine d'années au sein de la société Michel Logistics implantée à Garocentre, à Houdeng, est un passionné. « Je me lève régulièrement à deux ou trois heures du matin pour venir chercher mon chargement et pour prendre la route ensuite. » Seul un passionné peut en effet envisager un tel rythme jusqu'à sa pension. « Ca m'a d'ailleurs coûté mon couple », ajoute-t-il. Mais comment risque-t-il parfois sa vie ?

« Les exemples sont nombreux, rétorque Jacques. Quand les automobilistes montent sur l'autoroute, ils n'ont qu'à accélérer lorsqu'ils voient un camion. Là, souvent, ils hésitent. Nous, on ne sait pas ce qu'ils comptent faire et ça nous fait hésiter aussi. La collision n'est jamais loin. Que dire alors des queues de poisson dont nous sommes souvent victimes ? Et ces gens qui dépassent puis ralentissent, se rendent-ils compte qu'avec le poids que l'on a derrière nous, ce n'est pas facile de changer tout le temps de vitesse. Mais on ne peut pas s'énerver, c'est trop dangereux. On relativise, on intériorise. Beaucoup d'entre nous sont donc atteints de stress, d'hypertension ou développent des ulcères. »

Pour permettre aux chauffeurs de tester leur adresse, leurs réflexes et leurs connaissances de la route, un « jeu » grandeur nature a été mis sur pied par la Febetra Hainaut. Il aura lieu ce samedi de 8 h 30 à 17 heures sur le parking de la firme Michel à Houdeng.

« C'est un concours d'adresse au volant, commente Didier Michel, président de Febetra Hainaut. Seuls les conducteurs de poids lourds peuvent y participer mais le grand public est le bienvenu pour se rendre compte des difficultés de ce métier. Il y aura des slaloms, des tests de distances de freinage, de l'arrimage de marchandise, des questions sur le code de la route. Que tous les conducteurs qui se pensent irréprochables vu leur expérience viennent se tester. Il en va de la sécurité de tous. » Jacques, lui, sera de la partie.