Jusqu'à 4 ans de prison requis pour le « dictateur » Lucien Cariat

Rédaction en ligne

mercredi 02 mai 2012, 13:14

La substitut Catherine Badot a qualifié Lucien Cariat, ex-président et directeur-gérant de l'ICDI, de « dictateur » et a requis une peine de 3 à 4 ans de prison avec sursis.

Jusqu'à 4 ans de prison requis pour le « dictateur » Lucien Cariat

Belga

Le parquet réclame des amendes fermes et la confiscation d'1,5 million d'euros au détriment de l'ex-président de l'intercommunale.

La substitut Catherine Badot a qualifié Lucien Cariat de « dictateur ». Elle a rappelé les mises à disposition illégales de personnel, les sponsorings de clubs sportifs, les voyages ou encore le double salaire de Lucien Cariat comme président et directeur-gérant.

La substitut requiert 6 mois à un an de prison avec sursis contre le comptable Christian Blondeel et les membres du Comité de direction, Serge Omer, Roland Marchal et Henri Lemarque. « Un comité fantôme, soumis à Lucien Cariat que l'on a laissé faire sans broncher, mais en percevant des jetons de présence ».

Le parquet a par contre laissé la sanction de Claude Piraux et de Luc Cariat à l'appréciation du tribunal, en réclamant toutefois la confiscation des 275.887 euros perçus par ce dernier via un diplôme qu'il ne détenait pas.

(belga)