Le Routard dénigre le Hainaut

BRUNO DEHENEFFE

mercredi 20 juin 2012, 11:41

Enghien. La Louvière est jugée inintéressante. Et Tournai d'une apparente banalité. Seule Mons susicte des éloges. De quoi faire bondir Florine Pary-Mille.

Le Routard dénigre le Hainaut

Le guide du Routard zappe complètement la cité d’Arenberg et son parc classé au patrimoine wallon © coralie CARDON

Pas sûr que Florine Pary-Mille emportera, cet été, le Routard dans ses valises. En se procurant l'édition 2012 du célèbre guide touristique consacré au Plat Pays, la députée-bourgmestre d'Enghien est tombée des nues en constatant que la bible des voyageurs zappait complètement la cité d'Arenberg !

« Pas une seule ligne sur cette ville dont le riche patrimoine n'est plus à démontrer », s'indigne-t-elle. À côté d'un parc classé au patrimoine majeur de Wallonie, Enghien abrite des monuments historiques et religieux ainsi que des joyaux architecturaux. »

Notre interlocutrice s'étonne encore que le Routard fasse l'impasse sur l'entité voisine de Silly, réputée pour ses châteaux et ses produits du terroir, alors que Mons bénéficie à elle seule d'un volumineux chapitre.

À ses yeux, d'autres villes du Hainaut donnent lieu à des appréciations trop négatives et infondées. La Louvière est ainsi qualifiée de « ville inintéressante pour le touriste ». Et que dire du plan incliné de Ronquières et de son parcours – spectacle aux… « effets cornichons », dixit le Routard.

Le guide n'est guère plus élogieux sur Tournai, « petite ville de province au passé prestigieux mais au futur encore incertain. », peut-on lire.

Et le guide d'en remettre une couche en se demandant « comment l'apparente banalité de cette ville, une des plus anciennes du Royaume, ait pu attirer des Romains, des Francs, des Anglais, des Français, des Autrichiens et aujourd'hui, 4000 étudiants fréquentant une prestigieuse école d'art et d'architecture (Saint-Luc). »

Avant de conclure : « Et si elle n'a pas la générosité immédiate des villes wallonnes, elle a la coquetterie de ne se livrer qu'à ceux qui savent attendre. »

Maigre consolation, le Routard accorde quand même trois étoiles à la cathédrale.

À l'inverse, Ath a droit à des commentaires plus positifs qui mettent en exergue la Tour Burbant et la ducasse des Géants.

Parmi les incontournables de la région, le guide pointe l'Archéosite d'Aubechies, les châteaux de Belœil et d'Attre, l'hôpital Notre-Dame à la Rose (Lessines), le parc Pairi Daiza et le moulin du Chat sauvage à Ellezelles.

Courroucée, celle qui siège au sein de la commission <tourisme> du parlement wallon s'interroge sur le sérieux et la crédibilité de ce guide ainsi que sur la méthodologie de travail de ses rédacteurs.

« Puisque le ministre reste impassible, je vais leur adresser un courrier, de même qu'à Ideta car j'estime que la Maison du Tourisme ne peut rester sans réagir », commente Florine Pary – Mille.