Carsid : plan de relance ou faillite ?

BENOIT JULY

lundi 09 juillet 2012, 14:11

La direction de Duferco a présenté aux syndicats un mini plan industriel tout en agitant la menace d’une faillite de Carsid. Seules 250 personnes seraient reprises sur le millier de travailleurs menacés par la fermeture de la phase à chaud carolo.

Carsid : plan de relance ou faillite ?

©René Breny – Le Soir

Les prochaines journées s’annoncent tendues à Marcinelle alors qu’approche le prochain conseil d’entreprise extraordinaire, ce jeudi, à l’issue duquel la direction de Duferco souhaiterait clôturer la première phase de la procédure Renault de licenciement collectif. Objectif : entamer au plus vite la négociation du plan social devant aboutir au licenciement collectif du millier de travailleurs concernés par la fermeture de la phase à chaud carolo (« Carsid ») annoncée le 28 mars dernier.

« La direction agite le spectre d’une faillite de Carsid si nous n’acceptons pas de commencer la négociation du plan social », commente une source syndicale. « Elle nous a présentés en parallèle un mini plan industriel qui pourrait sauver 250 emplois sur le site à court terme, mais il n’est question ni d’une relance du haut-fourneau ni d’une production sur la base d’un four électrique. Il y a donc encore beaucoup d’inconnues à ce stade. »

Espérant obtenir des garanties sur la viabilité de ce projet lors du prochain conseil d’entreprise, les organisations syndicales poseront de nouvelles questions, quitte à reporter la clôture de la première phase de la procédure Renault. Mais elles devront aussi tenir compte des attentes de certains travailleurs qui, étant au chômage économique depuis le mois de novembre 2008, souhaitent que la négociation du plan social puisse enfin commencer afin de pouvoir tourner la page et connaître le montant de leurs indemnités.