Mons va se doter d'un nouveau parking

FREDERIC DELEPIERRE

vendredi 13 juillet 2012, 10:08

Infrastructure. Il sera construit à proximité du piétonnier dans le centre-ville. Le premier parking géré par le privé va être construit dans le centreville de Mons. Il devrait offrir entre 200 et 300 places. Le but est d'attirer les chalands des Grands Prés dans le centre.

Mons va se doter d'un nouveau parking

Grâce à ce futur grand parking, les autorités communales de Mons espèrent attirer vers le centre-ville la clientèle des Grands Prés © avpress

Se garer dans le centre-ville de Mons, un véritable défi. Comme toutes les villes historiques, la cité du Doudou peine à s'équiper de parkings de grande taille. Surtout dans son hypercentre. Bonne nouvelle : cela va changer prochainement. Pour la première fois, un investisseur privé, Foruminvest, va créer un parking dans le centre-ville montois. En fonction du lieu de son installation, il sera doté de 200 à 300 places.

ENQUÊTE

Un centre-ville bien apprécié par les chalands. Désireuse d'en savoir plus sur la façon dont les chalands perçoivent le centre-ville de Mons, la Ville a interrogé 600 d'entre eux. Pour 182 d'entre eux, les commerces représentent le plus grand point fort, suivis de la Grand-Place. Viennent ensuite le piétonnier et l'horeca dans son ensemble. Neuf pour cent des sondés trouvent le centre-ville très satisfaisant pour 75 % qui l'estiment satisfaisant. Côté critiques, 282 personnes considèrent le quartier de la gare comme le lieu le moins agréable, suivi du Marché aux Herbes. « Preuve que nous sommes en phase avec la population, ce sont nos deux priorités pour les prochaines rénovations », répond le bourgmestre ff Marc Barvais (PS). Les chalands souhaitent par ailleurs qu'une attention particulière soit apportée à la propreté du centre-ville. F.DE.

« Voici deux semaines, nous annoncions l'implantation d'un magasin Ikea et le redéploiement commercial du site des Grands Prés, rappelle Nicolas Martin (PS), échevin montois du Développement économique. Ce qui va amener au moins deux millions de visiteurs supplémentaires chaque année à Mons. Une aubaine. »

Reste que le plus gros challenge est d'attirer ces millions de chalands vers le centre-ville. « 80 % de nos 42 projets se situent dans des centres-villes, réagit Michel Riaskoff, président de la société hollandaise Foruminvest. Nous nous sommes donc fixé l'objectif d'attirer le consommateur dans la ville le samedi. Nous investissons donc dans les Grands Prés et dans le centre. Mais pour faire venir ce nouveau flux, il faut l'accueillir avec des emplacements de parking sécurisés et confortables. Il faut aussi stimuler de piétonnier. Nous comptons donc ouvrir ce parking à proximité du piétonnier. Il serait sur plusieurs niveaux et proposerait entre 200 et 300 places en fonction de l'endroit où il serait construit. Nous étudions plusieurs pistes quant à l'emplacement. Ça représente un investissement de 5 à 6 millions d'euros. »

« On ne peut nier que le stationnement a toujours été perçu comme un point faible du centre-ville montois, poursuit Nicolas Martin. Même si l'offre a été élargie ces dernières années et est passée de 1.800 à 2.100 places, il reste un enjeu majeur. »

Récemment, la Ville a ainsi repris le parking de 170 places de la société Toit et Moi dans le quartier de Messines. Elle a décidé d'investir 650.000 euros dans la rénovation des deux parkings couverts du centre-ville. Elle négocie aussi une convention avec la RTBF afin de pouvoir utiliser les 97 places du parking Damoiseaux le vendredi, les week-ends et les jours fériés.

Géré par le privé, ce parking offrira-t-il des prix compétitifs ? « Bien sûr, assure Michel Riaskoff, notre but est que les gens l'utilisent et qu'il soit rentable. »