Mons se mobilise pour le Plaza

SANDRA DURIEUX

vendredi 03 août 2012, 10:57

Mons. Une pétition a déjà recueilli 2.000 signatures en deux jours. Ecolo propose de lacer des souscriptions pour racheter le bâtiment. Les responsables du Plaza frappent à toutes les portes, y compris celles des privés.

C'est sûr, ça fait mauvais genre. La Ville de Mons, en plein préparatif d'un des plus grands événements de son histoire ; l'accueil du gratin européen de la culture en 2015, s'apprête à voir disparaître le cinéma Plaza Art, un de ses fleurons culturels. Le dernier cinéma art et essai de la Fédération Wallonie-Bruxelles est en effet menacé par la vente du bâtiment qu'il occupe depuis 20 ans à la rue de Nimy. Le propriétaire des lieux avait signifié depuis plusieurs mois son intention de vendre laissant même la priorité d'acquisition à l'ASBL Plaza Art qui outre les salles de cinéma, gère aussi des bureaux et un restaurant. « J'ai multiplié avec le plus grand acharnement, les contacts et conduit toutes les négociations possibles avec les différents partenaires institutionnels susceptibles de permettre à notre ASBL de poursuivre et développer ses activités », rappelle André Ceuterick, administrateur délégué du Plaza Art. Mais faute d'avoir pu réunir les fonds nécessaires pour le rachat, le bâtiment sera mis en vente au plus offrant dès septembre. Soit la fin de l'histoire pour le Plaza car on ne déménage pas un cinéma comme une maison. Les importantes rénovations qui avaient été consenties dans l'immeuble de la rue de Nimy ne pourraient plus être réalisées ailleurs.

L'annonce de la probable fermeture du cinéma qui accueille quelque 60.000 spectateurs chaque année a suscité l'émotion et même la mobilisation à Mons où les initiatives se multiplient pour tenter de sauver l'institution. Ainsi, une pétition lancée sur le site www.petition.be a déjà recueilli 2.000 signatures en à peine deux jours.

Le groupe Ecolo de Mons propose le lancement d'une campagne de souscription de parts destinée à l'achat du bâtiment. « Citoyens, opérateurs privés, amoureux de la culture pourraient participer en ce sens au sauvetage du cinéma », estime Charlotte De Jaer, tête de liste pour les communales. Les responsables du Plaza Art se tournent aussi vers des partenaires privés. « Des contacts informels ont été pris avec des investisseurs privés, dont l'intérêt n'est pas démenti, ce qui constitue une autre solution de reprise non négligeable, confie André Ceuterick. Bien entendu, l'activité culturelle et cinématographique serait protégée, maintenue et développée. » L'administrateur délégué précise toutefois que des stratégies sont développées avec la Ville de Mons. « Des pistes sérieuses pourraient très prochainement se concrétiser. »