Simonet et le tram : priorité au tronçon Sclessin-Coronmeuse

PHILIPPE BODEUX

lundi 19 décembre 2011, 10:03

Simonet et le tram : priorité au tronçon Sclessin-Coronmeuse

Pour Marie-Dominique Simonet, les besoins actuels de la population nécessitent de revoir les priorités © Alain Dewez

A entendre les propos du tout frais ministre wallon Carlo Di Antonio (CDH), successeur de Benoît Lutgen, le tram liégeois et le dossier louvaniste du centre sportif de haut niveau ont ses faveurs. De quoi renforcer, chez certains, l’idée d’un marchandage politique au niveau wallon : Liège a le tram à condition de céder le centre sportif de haut niveau à Louvain.

Pour Marie-Dominique Simonet, la ministre liégeoise du CDH au gouvernement de la Communauté française, le tram est une priorité, indépendamment des autres dossiers. « Il se fait que c’est la fin de l’année et que beaucoup de dossiers arrivent en même temps ».

Mais l’Esneutoise va plus loin. « Compte tenu du tsunami budgétaire que nous avons subi et des incertitudes qui pèsent sur l’avenir – la survie de Cockerill par exemple –, je ne pense pas que construire un centre sportif pour élites soit encore une priorité. Par contre, démarrer le chantier du tram là où la demande est la plus forte, c’est répondre à un vrai besoin des voyageurs. »

Et la ministre de défendre un « phasage du dossier » avec la réalisation urgente d’une phase 1 Sclessin-Coronmeuse pour respecter l’échéance de Liège 2017. « Les montants sont élevés, autant les utiliser le mieux possible, quitte à envisager les autres axes lors d’autres phases. ».

Quant au blocage du dossier du tram par le ministre du Budget André Antoine, lui aussi CDH, Marie-Dominique Simonet assure qu’« il cherche des moyens budgétaires alternatifs pour avancer. »