Meister Sprimont : la police évacue la milice privée

Rédaction en ligne

lundi 27 février 2012, 07:30

Une milice privée a été engagée par la direction allemande de Meister Sprimont pour récupérer des pièces produites dans l’entreprise. La police a délogé la milice durant la nuit.

Meister Sprimont : la police évacue la milice privée

d’archives, © Le Soir (Michel Tonneau)

Les hommes engagés par la direction de Meister pour récupérer du matériel à l’usine de Sprimont ont vraisemblablement fouillé tous les casiers du personnel à l’intérieur de l’entreprise.

Certains dégâts matériels ont également été constatés, a indiqué lundi vers 01h15 Gabriel Smal de la CSC.

« La situation est assez confuse. Cinq à six véhicules de police sont entrés sur le site pour procéder à l’évacuation des miliciens. Des dégâts ont par ailleurs été constatés à l’intérieur de l’entreprise, des distributeurs de boissons auraient notamment été endommagés par la milice », a expliqué M. Smal.

Une vingtaine d’hommes, certains équipés de matraques, étaient arrivés dans l’après-midi de dimanche sur le site de Sprimont avec l’intention d’emporter du matériel « de gré ou de force ».

Une centaine de membres du personnel et des délégués syndicaux s’étaient ensuite postés devant l’usine, déterminés à empêcher tout convoi de sortir.

Après le départ des miliciens, travailleurs et délégués ont levé le camp.

Les relations sont tendues depuis quelques jours chez Meister Benelux entre la direction et le personnel. Les travailleurs ont appris lundi, lors d’un conseil d’entreprise extraordinaire, que deux importantes commandes qui devaient être réalisées sur le site belge de Meister seraient traitées ailleurs. Mercredi, la direction avait été séquestrée par les travailleurs à Sprimont.

Le dialogue social devrait reprendre avec la direction ce matin.

P.LA (avec Belga)