La Province veut aider le téléphérique

DEBORAH TOUSSAINT

jeudi 19 avril 2012, 10:06

Huy. Mercredi, les différents bourgmestres de Huy-Waremme se sont réunis en présence de déptés provinciaux. Après concertation et présentation du dossier, la Province a accepté de débloquer des fonds. Le téléphérique devrait redémarrer plus tôt que prévu.

La Province veut aider le téléphérique

Pour la province, le téléphérique constitue une attraction qui bénéficie à toutes les communes environnantes © dessart

La Province de Liège a accepté de débloquer des subsides pour le téléphérique hutois. Cette somme pourra servir à rénover et réparer les câbles et cabines endommagés lors de l'accident d'hélicoptère. De cette manière la Ville de Huy recevra un gros coup de pouce financier pour accélérer les travaux. Le téléphérique pourrait finalement ouvrir avant 2014, la date prévue, avant la réunion.

Cette décision a été prise ce mercredi, lors de la conférence supracommunale organisée à la ferme Gabelle, de Huy. Autour de la table se sont réunis des bourgmestres de la région de Huy-Waremme ainsi que des députés provinciaux.

« Il y a des représentants de chaque parti. C'est l'occasion pour les communes de dire ce qu'elles souhaiteraient. On dépasse les clivages politiques pour un projet concret. Nous avons évidemment voulu parler de la problématique du téléphérique », explique Christophe Collignon (PS), président du CPAS de Huy, et de cette conférence des élus.

Après défense du dossier, la province a accepté d'octroyer des subsides. On ignore encore le montant exact de cette aide, mais il se pourrait qu'elle couvre près de 50 % des frais de réparation et de rénovation du téléphérique. « Ce sera plus de trois millions d'euros », commente André Gilles (PS), député, président de la Province de Liège. Au total, cette autorité dispose d'une enveloppe budgétaire de 7 millions d'euros. Cela sert à aider financièrement les projets supracommunaux.

D'ailleurs, si le téléphérique hutois a attiré leur attention, c'est justement car la province estime que le téléphérique est une attraction tant touristique qu'économique qui touche toutes les communes environnantes. « Nous déplorons les deux victimes de l'accident. La Ville voulait déjà rénover le système, vieux de 55 ans. Ce drame est, hélas, l'opportunité, pour nous, d'aider le dossier. Le téléphérique sera gelé pendant deux ans, nous souhaitons qu'il redémarre plus vite que cette date », continue André Gilles.

Evidemment, cette annonce réjouit les hommes politiques de la région. Alexis Housiaux, bourgmestre de Huy (PS ), ne mâche pas ses mots. « C'est vraiment une excellente nouvelle pour la ville de Huy. C'est la preuve que les relations sont très bonnes entre la Province et la commune ».

Le dossier du téléphérique est actuellement à l'étude. En juin, le budget sera adopté et les montants exacts seront fixés.