Poumon vert en cœur de ville

PIERRE MOREL

vendredi 04 mai 2012, 10:21

Seraing. Le Master Plan est en train de changer le visage de Seraing. Après d'autres, c'est le projet Néocittà qui entre en chantier. Avec un bâtiment multi-fonctionnel rue Cockerill et un grand parc à l'arrière.

Poumon vert en cœur de ville

Le futur « Parc de Néocittà » avec, à l’arrière-plan, le bâtiment multi-fonctionnel (commerce, logement, bureau) qui va être construit rue Cockerill ©ERIGES

Longtemps virtuel, le fameux Master plan de rénovation urbaine de Seraing devient chaque jour un peu plus concret. En « entrée de ville », au-delà du pont de Seraing, la transformation est saisissante. Alors que le nouvel hôtel de ville sort de terre, que CMI a débuté le chantier de son nouveau centre administratif, que les anciennes halles industrielles de la rue Cockerill ont été mises par terre pour permettre l'élargissement de la rue et l'arrivée du boulevard urbain et de Gastronomia (ci-contre), c'est le projet Néocittà qui entre en chantier.

La construction de ce nouveau bâtiment multi-fonctionnel, situé rue Cockerill, entre les rues François et de l'Industrie, va bientôt débuter. Entièrement financé par la Ville, sur fonds propres (pour environ 6,7 millions d'euros), il accueillera 600 m2 d'espaces commerciaux en rez-de-chaussée, 28 appartements sur deux étages et 500 m2 de bureaux en toiture.

« Une mixité de fonctions très importante en centre-ville, souligne Valérie Depaye, directrice de la régie communale Eriges, qui pilote le projet. Nous avons déjà beaucoup, beaucoup de demandes pour les espaces commerciaux et nous avons entamé des pré-inscriptions. »

On espère avoir terminé la construction de Néocittà au printemps 2014.

Derrière ce bâtiment, c'est un parc, couvrant l'entièreté de l'îlot formé par les rues Cockerill, François et de l'Industrie, qui va être aménagé sur 4.500 m2. Là, les travaux ont déjà débuté.

Quatre portes d'entrée

D'ici le mois de novembre, l'actuel terrain vague sera transformé en parc arboré accueillant des infrastructures de jeux pour enfants (toboggans, jeux d'eaux, mini-murs d'escalade, terrain de basket), des promenades, solariums et belvédères. Un système de récupération des eaux de ruissellement permettra aussi la création d'une petite rivière. Et le parc a été étudié pour permettre le développement de la biodiversité en milieu urbain.

« Il doit représenter un élément de cohésion sociale essentiel via un rôle de liaison douce entre les élèves des écoles, les riverains, les employés des différentes administrations voisines », souligne-t-on à la Ville de Seraing.

Ici, c'est le Plan Fédéral des Grandes Villes qui finance complètement les travaux, d'un montant de 1 million d'euros. Le bâtiment de Néocittà a été conçu de manière à offrir une assez large vue sur ce futur parc, en transparence, depuis la rue Cockerill. Il sera aussi une des portes d'entrées du parc. Il y en aura trois autres, constituées par des bâtiments à appartements à construire rue François (deux) et rue de l'Industrie, dont le rez-de-chaussée ouvrira sur ce parc.

Cette fois avec des crédits de rénovation urbaine venus de la Région wallonne.

L'îlot sera ainsi complètement refermé sur le parc, qui sera en fait « semi-public » : il fermera la nuit.