L'Imperia de retour à Liège

JULIE SCHYNS

mardi 29 mai 2012, 09:27

Automobile. Le prototype de l'Imperia GP présenté officiellement. Elle sera produite au Sart Tilman avec à la clé, la création de 26 emplois. Commercialisation prévue en 2013.

L'Imperia de retour à Liège

L’Imperia GP marque le retour en région liégeoise d’une marque de légende Pour l’acquérir, vous devrez débourser 94500 euros © Michel Tonneau

Imperia. Le nom d'un constructeur automobile qui ne doit pas laisser indifférents les amateurs de voitures et les moins jeunes d'entre nous. Et pour cause, l'entreprise Imperia, implantée jadis à Nessonvaux, a commercialisé des milliers de voitures sportives, au début du siècle dernier. Cinquante années après sa création, le constructeur avait dû mettre la clé sous la porte pour cause de faillite.

Aujourd'hui, la marque automobile revient sur le devant de la scène avec le lancement d'un nouveau modèle, l'Imperia GP. Le constructeur liégeois a profité du Spa-Classic, ce week-end, pour présenter officiellement au public le prototype. Avec en point d'orgue, une parade sur le circuit automobile.

L'aventure débute en 2007 lorsque la Spin Off liégeoise Green Propulsion, active dans la recherche et le développement de motorisations électriques et hybrides, reprend la marque Imperia pour lui associer un projet technologique. Pourquoi l'Imperia ? « Le site de production d'origine est très proche du centre Green Propulsion, explique Yves Toussaint, directeur de la Spin Off liégeoise et de Imperia Automobile. Ensuite, c'est à Nessonvaux que, de 1905 à 1912, la marque Auto-Mixte a produit les premières voitures hybrides ».

La société Imperia Automobiles est fondée en 2008. Malheureusement, avec la crise économique et la fermeture de l'usine General Motors, la période n'est pas idéale pour se lancer dans la recherche de fonds. Il faut alors attendre le mois de novembre 2010 pour concrétiser le projet. Résultat ? Une voiture sportive au design « néo-rétro », proposant un système de propulsion électrique ou hybride. Elle est équipée d'un moteur essence/turbo et d'un moteur thermique, avec une autonomie sur batterie de 60 kilomètres.

« Il y a une grande fierté d'avoir créé un véhicule qui redonne naissance à l'invention d'un autre belge, se réjouit Yves Toussaint. Plus de 20.000 voitures avaient été construites sur le site de Nessonvaux, Imperia faisait partie des grands noms de l'automobile, c'était un des fleurons de l'exportation belge ». Fierté teintée de noir-jaune-rouge donc, mais aussi fierté liégeoise puisque le nouveau modèle sera assemblé dans le parc scientifique du Sart-Tilman : « C'était impératif que la production se situe à Liège, délocaliser les activités n'avait pas de sens ». L'objectif avoué est de produire une centaine de voitures par an, ce qui générerait 26 emplois en région liégeoise.

L'Imperia GP sera disponible sur le marché dès le second semestre 2013. Notez qu'il faudra tout de même compter la coquette somme 94.500 euros pour se procurer le nouveau modèle. Actuellement 300 véhicules ont été précommandés.

Et pour l'avenir, d'autres projets ? « On va déjà réussir celui-ci, sourit Yves Toussaint, mais dans un second temps, il n'est pas exclu de développer d'autres types de motorisations ». L'objectif étant d'imposer la marque Imperia sur le long terme.