Classique, original ou banal ?

MELANIE GEELKENS

mardi 26 juin 2012, 11:01

Jusqu'au 10 juillet, les citoyens sont appelés à s'exprimer sur le "look" du futur tram liègeois; Une manière de "s'approprier le tram", selon le ministre Henry. Mais rien ne dit que l'avis populaire sera suivi.

Classique, original ou banal ?

Peut-être le futur tram liègeois? Aux internautes de choisir

Entre les trois, son cœur ne balance plus. Mais ne comptez pas sur Philippe Henry pour dévoiler sa préférence. Le ministre écolo de la Mobilité entend d'abord laisser la parole aux citoyens. « C'est une manière pour eux de pouvoir s'approprier le tram. »

Depuis lundi, Monsieur Tout – le – monde peut donner son avis sur le web (www.keskistram.be) quant au design du futur tram qui traversera la Cité ardente au plus tard (et si tout va bien) en 2017, lors de l'Exposition internationale que Liège rêve d'accueillir.

Trois versions seront soumises aux commentaires. La première, plutôt élancée, se veut « assez classique », dixit le ministre. La deuxième, tout en courbes, « est plus souple, plus originale. » La troisième, quant à elle, est « presqu'un geste architectural, dans la veine no design. »

Autant de variantes qui, grosso modo, requièrent le même budget total et qui sont toutes techniquement réalisables. « Après, tout est une question de goûts », estime Philippe Henry.

Ces trois esthétiques sont le fruit du bureau de design français « Avant Première », spécialisée dans le transport urbain (Thalys, tram – train de la SNCF…) et sélectionné parmi les quatre groupements ayant déposé leur candidature.

Au départ, le design des rames devait être laissé à l'appréciation du partenaire privé qui prendra part au partenariat proposé par les instances publiques. « Nous avons finalement préféré conserver la maîtrise de l'image et des coûts », explique Jean – Marc Vandenbroucke, administrateur général de la Société régionale wallonne du transport.

Chaque citoyen pourra exprimer son opinion jusqu'au 10 juillet. Une synthèse des commentaires sera ensuite réalisée, puis le Comité exécutif du tram tranchera définitivement. Mais rien n'indique que le verdict populaire sera suivi. « Il ne s'agit pas d'un référendum, simplement d'une manière de récolter une tendance globale », souligne le ministre.

En septembre, les instances publiques choisiront le mobilier urbain, puis les couleurs et le design sonore et lumineux. Cette fois, aucune consultation ne devrait être réalisée. Le cahier des charges devrait être terminé en décembre et les différents permis demandés dans le courant 2013. Début des travaux prévus en mai 2014. Si tout va bien…