Le coworking s'installe à Liège

MELANIE GEELKENS

jeudi 23 août 2012, 08:42

Entrepreneuriat. Petit à peti, les centres de coworking débarquent à Liège. Ce concept permet à des travailleurs indépendants de louer un bureau dans un espace commun, afin de sortir de l'isolement.

Le coworking s'installe à Liège

Le centre Rogier, situé au coeur de Liège, a ouvert ses portes il y a un an et offre six postes de coworking Le concept peine encore à attirer les foules © Elodie ledure

La solitude. Un mal que beaucoup de travailleurs indépendants connaissent, eux dont le mot « collègue » ne fait pas partie du vocabulaire courant. Un mal qui peut désormais être combattu. Le nom du remède ? Le coworking.

Comprenez : la création d'espaces de travail partagés, accessibles à tous les freelance qui en ont marre de devoir bosser seuls sur leur table de salle à manger et offrant toutes les commodités nécessaires : connexion wi–fi, salles de réunion, coin détente, kitchenette... Seule condition : n'avoir besoin pour exercer son métier que d'un ordinateur portable et d'un téléphone.

Ce concept, né à Bruxelles (et plutôt répandu dans d'autres capitales comme Berlin, Londres ou Paris), s'installe petit à petit à Liège, avec l'espace « 14 » de Barchon, le centre Rogier à Liège et l'ouverture prochaine de La Forge et du Cristal Hub de Seraing (lire ci–contre).

« Un espace de coworking a pour ambition de permettre aux indépendants exerçant des métiers différents de se rencontrer, d'échanger leurs idées, leurs projets », décrit Sébastien Legrain, l'un des responsable du Cristal Hub. « L'objectif est de créer des réseaux et de favoriser la création de nouveaux projets en permettant aux gens d'être en contact », ajoute Pierre–Yves Gilson, cofondateur du centre La Forge.

Quelle différence avec les traditionnels centres d'affaires, qui mettent eux aussi des bureaux à disposition ? « Dans un espace de coworking, on ne loue pas un poste fixe. On s'installe chaque jour à un endroit différent. Puis la notion d'animation est aussi importante, explique–t–il. Ici, on organise des conférences, des formations, des ateliers... » Bref, tout ce qu'il faut pour créer une communauté.

L'intérêt de ce concept est également financier. La location d'un bureau partagé coûte sensiblement moins cher qu'une location « isolée »: environ 200 euros pour un abonnement mensuel, mais il est aussi possible de réserver un poste pour une journée, voire une demi–journée ou pour un forfait d'heures à utiliser en plusieurs fois.

« J'ai ouvert il y a environ un an, parce que j'avais vu cela à l'étranger et que je sentais que cela prenait de l'ampleur, raconte Pierre Poncin, responsable du centre Rogier. Au début, ce n'était pas facile mais, depuis trois mois, il y a plus d'abonnements. Mais je constate que, souvent, les gens ne comprennent pas le concept. Est–ce encore trop neuf ? Peut–être. Mais je sens que cela va se développer ! »