La première partie du Valdor est finie

PHILIPPE BODEUX

vendredi 07 septembre 2012, 10:12

Prés de 100 millions d'euros sont investis au Valdor dans un établissement de soins pour personnes agées. Durant tout le mois de septembre, le bâtiment est exceptionnellement accessible au public.

La première partie du Valdor est finie

La construction du nouveau Valdor est arrivée à mi-parcours D’ici le printemps 2014, l’ensemble de l’infrastructure de soins devrait accueillir les premiers patients © Michel Tonneau

Derrière la façade sablée du Valdor, qui se doute qu'un vaste hôpital de 221 lits sera achevé d'ici le printemps 2014 ?

Près de 100 millions d'euros sont en train d'être investis dans cette infrastructure de soins, orientée gériatrie et revalidation. « La première partie est finie », explique Alain Dejace, directeur de l'intercommunale ISOSL (Intercommunale des soins spécialisés de Liège). Il s'agit du futur bâtiment administratif installé dans l'aile ancienne et de tout le hall d'accueil ainsi que du restaurant.

« Durant le mois de septembre, nous invitons le grand public à visiter le bâtiment », poursuit le directeur. Une occasion unique de voir la restauration de cet hospice inauguré en 1890. Du Valdor historique, il ne reste que l'aile dite « du château », le reste ayant été rasé pour faire place à un hôpital moderne. « Nous gardons le même nombre de lits mais avec trois fois plus de superficie, tant pour la piscine de revalidation que pour les espaces communs et le parking. Il n'y aura plus de chambres communes mais seulement des chambres à 1 lit ou 2 lits », explique Alain Dejace.

Jusqu'au 30 septembre, il est donc possible de visiter le chantier (1), accompagné par un guide. Une exposition retrace l'histoire du Valdor, depuis les premières actions de charité du 17e siècle par le chanoine liégeois Pierre-Paul de Valdor et la construction, au 19e siècle d'un « hospice de la vieillesse ».

(1) Du mercredi au vendredi de 13 à 18 h ; samedi et dimanche de 10 à 18 h. Infos et réservations : www.isosl.be