Soutenir l'emploi et les services

NOELLE JORIS

lundi 30 avril 2012, 11:37

Sambreville. Les conseillers veulent garder le bureau des contributions. Ils marquent aussi leur soutien aux travailleurs d'AGC et Technivers.

Soutenir l'emploi et les services

Le geste est avant tout symbolique : lors du dernier conseil communal, conseillers de l'opposition et de la majorité ont approuvé deux motions visant à soutenir l'emploi et l'offre de services à Sambreville, mais aussi dans la Basse-Sambre.

La première est proposée par le bourgmestre Jean-Charles Luperto (PS). Elle vise à s'opposer à la fermeture annoncée des bureaux des contributions à Sambreville.

Le fédéral, par souci d'économies, veut en effet d'ici 2015 fermer certains bureaux des contributions, dont 21 en province de Namur. Celui de Sambreville figure sur la liste. « La fermeture du bureau de Sambreville est de nature à s'opposer à la parfaite accessibilité du citoyen aux services qu'il est en droit d'attendre de la part de l'Etat fédéral, commente Jean-Charles Luperto. Voter cette motion, est notre seule marge de manœuvre pour nous faire entendre dans ce dossier », poursuit-il.

La deuxième est mise sur la table par le conseiller de l'opposition Jean-Luc Revelard (Ecolo). Elle a pour objectif d'apporter un soutien aux travailleurs d'AGC Glass à Moustier-sur-Sambre et de l'entreprise Techniver à Mornimont, en garantissant notamment le rôle de relais des conseillers communaux auprès des autorités wallonnes et fédérales « pour envisager toutes les solutions visant à éviter un nouveau bain de sang social chez AGC et Techniver », stipule le texte. La première ayant annoncé une importante restructuration et la deuxième ayant annoncé la cessation complète de ses activités. « C'est une nouvelle catastrophe sociale et économique qui frappe la Basse-Sambre et plus particulièrement les travailleurs de l'industrie du verre : 250 emplois directs, mais également quelques dizaines d'emplois indirects parmi les firmes sous-traitantes, passent à la trappe », résume Jean-Luc Revelard.

La motion a été donc été adoptée à l'unanimité par le conseil sambrevillois. Ce qui n'est pas le cas dans la commune voisine à Jemeppe-sur-Sambre, où la proposition des verts a été rejetée par la majorité.