« Etre le troisième parti namurois »

NOELLE JORIS

jeudi 07 juin 2012, 11:38

Namur. La liste MR pour les élections communales a été présentée. Sans surprise, c'est l'actuelle échevine Anne Barzin qui la mène. Le colonel Luc Gennart la talonne. Objectif avoué: ne plus être le dernier parti namurois.

« Etre le troisième parti namurois »

Sur les 47 candidats de la liste MR, trente se présentent pour la première fois au scrutin communal namurois © NJ

Passer devant Écolo, pour redevenir le troisième parti namurois derrière le CDH et le PS. Au sein du MR, on y croit. Mercredi, en présentant ses 46 colistiers pour les élections communales d'octobre prochain, Anne Barzin actuelle échevine des Finances et du Commerce, a clairement fixé les deux objectifs poursuivis par le MR. Devenir la troisième force politique au sein du conseil communal, donc. Mais aussi obtenir des compétences supplémentaires au sein du collège. « Nous sommes très satisfaits des échevinats qui nous ont été attribués au cours de cette législature. Mais nous sommes intéressés par des compétences telles que les travaux publics, l'urbanisme, la mobilité ou encore le patrimoine », précise Anne Barzin. Sans surprise, c'est elle qui mènera, pour la seconde fois, la liste.

Juste derrière elle, un nouveau candidat, loin d'être inconnu : Luc Gennart. Ancien commandant de la base aérienne de Florennes, il avait dénoncé « la flamandisation de l'armée. » Françoise Kinet, échevine de l'État civil, et Etienne Allard, président du CHR Sambre et Meuse, le suivent. Quant à Alain Detry, échevin de l'Environnement, il pousse la liste.

Pour le reste, celle-ci se veut équilibrée. Avec des jeunes : dix candidats ont moins de 30 ans, dont Charlotte Bouveroux (25 ans) à la 5e place, Mary Van Espen (23 ans) à la 11e place et Xavier Gérard, président des Jeunes MR de Namur, à la 16e place. Avec des plus âgés comme Albert Monmart (75 ans), le doyen de la liste, ou Jean-Louis Humblet (65 ans), président de la Confédération de la construction Namur. Avec des novices en politique : 30 candidats se présentent pour la première fois. « Nous avons voulu une liste ouverte avec des candidats issus de nombreuses entités, de différentes communautés et représentants plusieurs secteurs d'activités », commente Anne Barzin.

Le MR namurois est donc désormais en ordre de marche pour ce nouveau scrutin communal. Son programme sera présenté « dans les prochaines semaines », promet-on. Le développement économique et la création d'emplois à travers notamment le renforcement des noyaux commerciaux, la promotion d'une politique touristique et culturelle ambitieuse, et le maintien de la qualité de vie en seront des axes prioritaires.