Sabine Laruelle : « Pas de pilote à Gembloux »

NOELLE JORIS

vendredi 15 juin 2012, 16:04

La ministre fédérale Sabine Laruelle veut permettre au MR de conquérir la majorité gembloutoise. Pour redonner de l'ambitiion à la ville, explique-t-elle. Elle mise sur le concept de Cittaslow.

Sabine Laruelle : « Pas de pilote à Gembloux »

PHOTO:Bruno DALIMONTE

La pension des indépendants, la taxation des PME, l'épidémie de brucellose font partie des dossiers qu'elle traite au quotidien. Mais cela n'empêche pas Sabine Laruelle (MR), ministre fédérale des Indépendants, des PME et de l'Agriculture, de garder un œil attentif aux politiques menées dans sa commune, Gembloux. Sur le terrain local, elle veut aussi être aux premiers rangs, avec ses colistiers, et gagner la majorité composée actuellement d'élus CDH et Ecolo. Elle mise sur le concept de « Cittaslow » pour séduire les électeurs.

Des projets

Travailler à une meilleure reconnaissance de Gembloux, améliorer le bien-être des habitants et renforcer la convivialité sont les axes majeurs que Sabine Laruelle entend développer, à travers le concept de Cittaslow. « C'est un concept qui vient d'Italie et que des villes comme Silly ou Chaudfontaine appliquent. Il repose sur la notion de convivialité à replacer au centre des différentes thématiques communales comme le développement économique, l'urbanisme, les infrastructures, la gestion du centre-ville », explique-t-elle. Actualiser le règlement d'urbanisme, s'emparer des problèmes de mobilité, renforcer le commerce du centre-ville en proposant par exemple davantage de solutions de parking aux clients, maîtriser l'endettement ou dynamiser la politique culturelle sont quelques-unes des propositions qu'elle défendra.

Un bilan

« La majorité actuelle manque d'ambition. Gembloux est pourtant une ville à haut potentiel, avec son université, son patrimoine, son tissu économique, ses villages. Mais aujourd'hui, je me demande vraiment s'il y a un pilote dans l'avion. Des exemples ? Le règlement urbanistique qui est complètement obsolète, ou encore les changements de position autour d'un projet éolien : c'était d'abord oui et puis finalement, c'était non. De manière générale, je suis convaincue qu'on peut faire mieux et plus avec moins. »

Ministre

ou bourgmestre ?

Tête de liste pour les communales, Sabine Laruelle est candidate bourgmestre. Vraiment ? Serait-elle prête à quitter son poste ministériel pour enfiler l'écharpe mayorale ? « Mon choix n'est pas encore fait. Mais on va d'abord laisser choisir les électeurs. et s'il y a un plébiscite pour notre programme, je serai bourgmestre de Gembloux. Selon quelles modalités ? Nous avons encore du temps pour y réfléchir. Mais je suis prête à m'engager pour ma commune comme je m'engage dans ma fonction ministérielle. »

Top et flop

« Le plus gros flop, c'est le manque d'ambition et de clarté avec lequel la majorité actuelle a géré certains dossiers. Je pense par exemple à la problématique du développement économique de la commune et plus particulièrement des commerces. Un top ? La construction du hall omnisports. C'était devenu nécessaire. Mais je pense qu'il deviendra très vite insuffisant car il est trop petit. »

elle a dit

Ciney

« J'espère que la démocratie va être de retour à Ciney. Ce ne fut pas le cas en 2006 (le MR, gagnant des élections, s'était retrouvé dans l'opposition au profit d'une majorité PS-CDH-Ecolo, NDLR). Et j'espère que Jean-Marie Cheffert va triompher. Il le mérite. Humainement c'est quelqu'un de très respectable. »

Dinant

« Je suis très heureuse pour Richard (Fournaux, NDLR), qu'il ait été blanchi dans l'affaire du Casino. Cette épreuve a été très dure à vivre pour lui. Pour ma part, j'estime que c'est un très bon bourgmestre. Il affiche un dynamisme extraordinaire. Comme il y a la Meuse à Dinant, j'espère qu'il marchera sur l'eau lors de ces élections. »

Namur

« Contrairement à toutes les rumeurs qui ont pu circuler, je ne serai donc pas candidate à Namur. Il y a suffisamment de bons candidats MR à Namur. Honnêtement et même si je ne vais pas me faire des amis, le mayorat de Jacques Etienne (bourgmestre CDH jusqu'en mars dernier, NDLR) m'a déçu. Il a manqué de souffle, d'ambition. Je suis convaincue que le MR peut faire mieux. »

Province

« En faire une institution allégée est loin d'être une mauvaise chose. Il faut des politiques supra-communales, mais il est nécessaire de pouvoir se concentrer. Certains services de la Province font de l'excellent travail. Je pense par exemple au Bureau économique (BEP) ou à l'enseignement provincial. »

Lobby namurois

« Les forces vives namuroises commencent à se faire entendre. On parvient désormais à avoir des positions communes sur certains dossiers comme l'école administrative ou le ferroviaire. On va dans le bon sens. »

FDF

« Une percée en Wallonie ? Honnêtement, je ne m'en préoccupe pas. Tout comme je ne me tracasse pas de savoir ce que va faire le CDH, le PS ou Ecolo. »