La Sambre pour dynamiser le tourisme

NOELLE JORIS

vendredi 06 juillet 2012, 10:59

Province de Namur. Andenne, Floreffe et Fosses-la-Vill s'associent pour dynamiser et renforcer leur offre touristique. Elles proposeront notamment des croisières qui permettront de faire découvrir les trois communes.

La Sambre pour dynamiser le tourisme

Des croisières sur la Sambre et sur la Meuse, grâce à un partenariat entre Andenne, Floreffe et Fosses-la-Ville © NJ

La Sambre ne passe ni à Andenne, ni à Fosses-la-ville mais bien à Floreffe. Les trois communes ont pourtant décidé de s'associer pour dynamiser et diversifier leur offre touristique, notamment au départ de croisières sur la Sambre. « Nous sommes partis du constat qu'un touriste ne s'arrête jamais dans une seule commune. Il passe de l'une à l'autre. Avec Andenne et Fosses-la-Ville nous avons donc décidé de proposer des produits touristiques qui relient nos trois communes », explique Jean-Philippe Dave, administrateur délégué de l'office du tourisme de Floreffe.

Dès le mois d'août, les trois communes vont lancer une série de journées thématiques ponctuées par des croisières sur la Sambre et la Meuse, qui feront découvrir les trois communes. L'une permettra par exemple de découvrir les jardins thématiques du lac de Bambois (Fosses-la-Ville) avant de naviguer sur la Sambre au départ de Floreffe. L'autre emmènera le touriste au cœur du folklore de Fosses-la-Ville, puis en croisière depuis Floreffe jusque Huy avec escale à Andenne. « Pour l'instant, 14 croisières sont programmées. Elles s'adressent aux particuliers mais aussi aux entreprises », précise Jean-Philippe Dave.

Les trois communes ont également signé un partenariat avec une société permettant des visites en Segway. « En négociant à trois, nous avons pu obtenir des prix avantageux », poursuit Jean-Philippe Dave.

Enfin, une quinzaine de formules « clés en mains », ont été définies. elles permettront à des groupes de visiter les communes d'Andenne, de Floreffe et de Fosses-la-Ville.

À terme, le partenariat pourrait s'étendre à d'autres communes. « On a déjà de très bons contacts avec Sambreville, mais nous sommes ouverts à tout le monde », conclut Jean-Philippe Dave.