La flamme olympique s’éteint pour la première fois durant le relais

Rédaction en ligne

lundi 21 mai 2012, 15:44

Mauvais présage ? La flamme olympique s’est éteinte accidentellement pour la première fois pendant le relais jusqu’à Londres.

La flamme olympique s’éteint pour la première fois durant le relais

© AP

La flamme olympique, qui a entamé samedi un périple de 70 jours au Royaume-Uni et en Irlande, s’est éteinte pour la première fois accidentellement lundi, pendant un des relais qui doit la mener jusqu’à Londres.

La torche était accrochée à la chaise roulante de David Follett, athlète paralympique de badminton, quand elle s’est brusquement éteinte peu avant 10h00. Le relais se trouvait alors dans le comté du Devon, dans le sud-ouest de l’Angleterre.

« La flamme s’est éteinte à cause d’un brûleur défectueux », a expliqué une porte-parole du Locog, le comité d’organisation des jeux Olympiques de Londres.

« Il arrive que la flamme s’éteigne pour différentes raisons, comme par exemple des vents très forts », a-t-elle souligné.

Une torche de remplacement a immédiatement été apportée par l’équipe des JO-2012 qui suivait derrière en convoi. Elle a été allumée avec une des lanternes contenant la « flamme-mère », arrivée vendredi soir au Royaume-Uni en provenance d’Athènes.

« Nous conservons la ’flamme-mère’ dans des lampes de mineurs spécialement conçues, de façon à pouvoir rallumer immédiatement les torches du relais si l’une vient à s’éteindre », a précisé la porte-parole.

La flamme a entamé samedi en Cornouailles (sud-ouest) un périple de 70 jours qui se terminera dans le stade olympique de Londres pour l’ouverture des Jeux le 27 juillet.

Convoyée à pied, en bateau, vélo, tram, train et même en ballon et en side-car, elle va traverser plus d’un millier de villes et villages. 8.000 porteurs vont se relayer pour la transporter sur 12.875 km au Royaume-Uni et en Irlande.

La flamme a été allumée le 10 mai sur le site antique d’Olympie, conformément à une tradition datant des Jeux de 1936 à Berlin.

Elle a ensuite parcouru la Grèce, portée par quelque 500 coureurs, avant de partir en avion pour le Royaume-Uni, à l’abri dans plusieurs lanternes.

(avec AFP)