JO-15 : quelles sont les chances de médailles belges ?

Rédaction en ligne

jeudi 12 juillet 2012, 11:34

115, c’est le nombre d’athlètes envoyés par la Belgique aux jeux Olympiques de Londres. Le COIB attend de cette importante délégation qu’elle rapporte6 médailles, comme à Atlanta en 1996.

JO-15 : quelles sont les chances de médailles belges ?

l’object

Le COIB, qui a repêché 5 athlètes en dernière limite, enverra finalement une délégation de 115 athlètes aux Jeux olympiques de Londres. C’est la plus grosse équipe belge depuis les JO d’Helsinki, en 1952

Opération JO

Du 12 au 27 juillet, jusqu’au début des Jeux Olympiques, Le Soir profite de chaque jour pour développer une thématique sur les JO, vu par la lorgnette belge, ou pas. A retrouver chaque jour sur http://www.lesoir.be/sports/JO2012londres/

Eddy De Smedy, chef de la commission du COIB, a déclaré : « Je rêve de 6 médailles, mais il faudra des exploits. Il ne s’agit pas que de gagner des médailles, il faut aussi emmener le plus d’athlètes possible à réaliser leur meilleure performance. En terme chiffré, nous espérons que 50 % de la délégation fasse un top 8. Mais ce ne sera pas facile, car on se prépare aussi pour les jeux de Rio en 2016. »

Le cyclisme, le 4x400m et le tennis comme meilleures chances

Parmi les favoris, on retrouve Tom Boonen et Philippe Gilbert en cyclisme. Après un début d’année 2012 marqué de nombreux succès, dont ceux au Tour des Flandres et à Paris-Roubaix, Tom Boonen – qui n’a pas participé au Tour cette année – fait des JO un objectif majeur de sa saison. Tout comme Philippe Gilbert, qui espère faire un résultat à Londres. Le coureur de BMC peut nourrir quelques espoirs au vu de sa condition retrouvée au bon moment.

Les frères Borlée pourraient aussi créer la sensation. Fort de leur médaille d’or au 4x400m au championnat d’Europe d’Helsinki fin juin, les jumeaux peuvent aussi espérer faire un résultat en individuel sur 400m également.

Autre athlète, autre discipline, si elle est épargnée par les blessures, Kim Clijsters veut ramener quelque chose avant de prendre sa retraite en septembre après l’US Open.

Après une contre-performance en 2008, Evi Van Acker qui fut numéro un mondiale au début de cette année espère décrocher quelque chose en voile (classe laser radial).

Sur le tatami, Charline Van Snick et Dirk Van Tichelt sont nos meilleurs représentants. Le Belge veut effacer sa déception d’il y a 4 ans, où éliminé au premier tour face au vainqueur final, il avait finalement terminé 5ème après être passé par les repêchages. Toujours en judo, mais côté féminin. Charline Van Snick a de meilleures chances. 4ème au classement mondial actuel et vice championne d’Europe, elle peut viser un podium en moins de 48 kg.

Et les sports collectifs ?

Du Côté du hockey, la Belgique enverra ses deux équipes nationales (hommes et femmes). Si les filles y vont pour emmagasiner de l’expérience, les garçons sont considérés comme des outsiders. Après leur 5ème place au championnat d’Europe en 2011, une surprise est toujours possible.

Les outsiders ?

Tia Hellebaut pourrait nous refaire le coup de 2008, lorsqu’elle avait décroché l’or au saut en hauteur ? Championne pour gérer le stress d’une compétition, la Belge espère faire quelque chose. En sport équestre, il peut aussi y avoir une surprise.

Ne pas dépasser le résultat de Pékin serait en tout cas une déception au vu du nombre de sportifs belges engagés lors de ces JO.

Pierre Lambert (st.)