JO : à J-10, Londres est déjà en pleine effervescence

Rédaction en ligne

mardi 17 juillet 2012, 11:20

Les Jeux olympiques Londres 2012, c’est dans 10 jours. Plus d’un millier d’athlètes sont déjà arrivés dans le village olympique et dans la ville qui commence à vivre au rythme des JO.

JO : à J-10, Londres est déjà en pleine effervescence

La Tower Bridge de Londres est en effervescence à JO-10

Depuis ce lundi, le village olympique a ouvert ses portes. De quoi nous rapprocher un peu plus de l’ouverture des Jeux Olympiques, à 10 jours de la cérémonie d’ouverture.

L’ensemble du village olympique sent encore la peinture fraîche et l’odeur du bois. Les athlètes commencent à affluer à Londres. Ils sont déjà plus d’un millier. Un test grandeur nature à dix jours du coup d’envoi des JO pour vérifier le gigantesque dispositif mis en place dans la capitale britannique. Car d’ici à l’ouverture des Jeux, ce sont 10.490 athlètes inscrits dans 36 disciplines qui seront présents dans la ville de Londres.

Les premiers athlètes Belges sont arrivés

Les nageurs Belges sont les premiers athlètes de la délégation belge arrivés ce lundi au village olympique. Les douze nageurs ont découvert hier après midi la piscine olympique. « Il s’agit en fait d’un stage en situation » précise Philippe Midrez, le DT francophone. Les nageurs rentreront samedi soir en Belgique, avant de revenir le mercredi 25 juillet.

Les transports, le plus grand défi de ces JO

À quelques jours des JO, le plus grand défi de Londres reste les transports. L’aéroport anglais London Heathrow devrait accueillir pas moins de 80 % des visiteurs attendus pendant les JO. Le nombre d’atterrissage et de décollage va augmenter de 45 %. Pour éviter de trop attendre, près de 500 agents supplémentaires ont été recrutés.

En plus de l’aéroport, métros, bus, navettes fluviales et un réseau de trains légers sont les différents moyens mis à la disposition des visiteurs pour se déplacer dans la capitale britannique.

Certains athlètes ont déjà connu des problèmes de transports. Le Français Tony Estanguet (canoë-kayak) a dû annuler sa première séance d’entraînement hier. Son chauffeur s’est perdu dans la capitale londonienne.

Des soldats appelés en renfort

À dix jours du début des Jeux olympiques, d’autres difficultés ont vu le jour. Certains s’interrogent notamment sur la mobilisation en catastrophe de 3.500 soldats supplémentaire à la place des gardes de la société privée G4S. Le groupe britannique de sécurité G4S a chuté hier matin à la Bourse de Londres après avoir échoué à fournir assez de gardiens pour la protection des jeux Olympiques, ce qui pourrait lui coûter jusqu’à 50 millions de livres et surtout entacher durablement sa réputation. « Nous reconnaissons que nous avons sous-estimé la tâche de fournir du personnel pour les JO. Nous le regrettons profondément », a déclaré M. Buckles, directeur général de l’entreprise.

Malgré tout, Jacques Rogge, le président du CIO se veut optimiste et confiant. « Ce sont mes 21ème Jeux olympiques et j’ai déjà vécu de nombreuses situations semblables en dernière minute. »

Quelques chiffres pour ces JO

48 : comme le nombre de km de couloirs prévus pour « la famille olympique » sur les routes.

4700 : les médailles distribuées lors de ces JO.

5000 : le nombre de prélèvements qui seront effectués par le laboratoire antidopage.

21 000 : les journalistes venus de 190 pays et ayant reçu une accréditation pour les JO.

5000 : comme le nombre de places dans le plus grand restaurant pour nourrir tout ce beau monde avec de la nourriture internationale.

1,2 million de repas seront servis pendant toute la durée des JO pour les athlètes, et aussi 1,6 million de tasses de thé et de café.

60 Giga bits d’informations, soit l’équivalent de 3.000 photos, seront échangées chaque seconde de la part des journalistes.

Pierre Lambert (st.) avec afp