JO-9 : les athlètes italiens interdits de réseaux sociaux, pas les Belges

Rédaction en ligne

mercredi 18 juillet 2012, 14:44

Les athlètes italiens risquent une amende de 100.000 euros s'ils tweetent ou postent des informations sur Facebook pendant les Jeux Olympiques. Et pour la délégation belge ? « Interdire quelque chose d'incontrôlable n'est pas une bonne idée », estime le COIB.

JO-9 : les athlètes italiens interdits de réseaux sociaux, pas les Belges

Kevin et Jonathan Borlée avec Kate Middleton et le Prince William © Belga

Le Comité olympique italien (CONI) a interdit à ses athlètes l'usage des réseaux sociaux, tant Facebook que Twitter, durant les jeux Olympiques de Londres, a rapporté le quotidien espagnol Marca sur son site internet.

Plusieurs sportifs italiens ont expliqué que leur Comité olympique leur en avait interdit l'usage sous peine d'une amende qui peut aller jusqu'à 100.000 euros en cas d'infraction !

Le « Silence Olympique », comme le surnomment les athlètes transalpins, a pour la première fois été évoqué par le joueur de water-polo de la Squadra Azurra, Niccolò Gitto, qui a envoyé sur twitter : « Ce soir commence le silence olympique. Au revoir à tous. » « Pas de twitter jusqu'à la fin des jeux Olympiques », a embrayé le tireur Giorgio Avola, pendant que la joueuse de tennis, Flavia Pennetta a écrit sur son compte : « Je ne peux rien écrire de plus, c'est du moins ce que l'on m'a dit ».

Les athlètes belges autorisés utiliser les réseaux sociaux

La situation est différente pour les athlètes belges explique Luc Rampaer, directeur de la communication au Comité Olympique Belge (COIB) :

« En ce qui nous concerne, pas de problèmes, les athlètes peuvent utiliser l'ensemble des médias sociaux pour autant qu'ils respectent les règles qui sont reprises dans notre code de conduite. En gros, pas de propos racistes, antireligieux ni de vidéos car elles sont notamment interdites pas le Comité olympique international (CIO) et le Comité d'organisation des Jeux de Londres (LOCOG) ».

« Bien entendu, chaque coach et chaque athlète est prié de se focaliser sur sa compétition et d'avoir une attitude responsable et professionnelle… mais nous ne pensons pas qu'interdire -quelque chose d'incontrôlable en plus – soit une bonne idée », précise Luc Ramapaer.

Le code de bonne conduite du CIO

Sur Facebook, le Comité Olympique International (CIO) a près de 3 millions d'amis et quelque 870.000 abonnés sur Twitter. Difficile dans ces conditions de restreindre leur utilisation pendant la quinzaine des JO.

Officiellement donc, le CIO « soutient et encourage activement les athlètes et autres accrédités à rejoindre les réseaux sociaux ».

Dans les faits, les interdits sont nombreux, recensés dans un guide à destination des accrédités, et peuvent valoir, en cas d'infraction, une exclusion pure et simple, comme pour les cas de dopage ou de paris sur les compétitions.

Les participants aux Jeux ne peuvent twitter, blogger ou communiquer sur Facebook qu'à la première personne, sous forme de journal, mais « sans tenir le rôle de journaliste ». En gros, un athlète pourra raconter qu'il a mangé des céréales au petit-déjeuner mais pas qu'il a vu Usain Bolt se gaver de Big Mac la veille du 100 m.

De même, si les photos seront bienvenues pour légender les journaux intimes, les vidéos, elles, sont proscrites, histoire de ne pas concurrencer les droits vendus à prix d'or par le CIO, tout comme l'utilisation des anneaux olympiques ou la mention par les athlètes du nom de leur sponsor.

Pour repérer les dérapages, le CIO a mis en place un site internet de délation (www.olympicgamesmonitoring.com).

Pour les éviter, de nombreux comités nationaux olympiques ont créé leurs propres comptes Facebook et Twitter et invitent leurs athlètes à communiquer par ce biais, afin de mieux les contrôler ce qui est le cas notamment de la Belgique.

L'équipe olympique belge sur Twitter et Facebook

Le COIB invite tout le monde, les athlètes comme leurs supporters, à faire entendre leur voix sur le thème de l'équipe olympique Belge en utilisant le hashtag #belondon, indique le Comité Olympique sur son site.

Pour avoir des nouvelles des athlètes belges, le programme des compétitions et leurs résultats, rendez-vous sur www.roadtoLondon.be.

Sur la page Facebook « Belgian Olympic Team », vous trouverez des photos, des vidéos et des nouvelles des athlètes belges en plus de leurs résultats. Vous pouvez aussi vous rendre sur la page Facebook de la Belgium House.

Pour les férus de twitter, deux comptes officiels existent : @COIBnews et @BelgiumHouse.

A vos marques !

Facebook

Belgian Olympic Team

Belgium House

Sites Web

http://www.roadtolondon.be

http://www.roadtolondon.be/fr/belgiumhouse/

htttp ://www.lesoir.be/sports/JO2012londres/

http://blog.lesoir.be/jo2012/

Twitter

@COIBnews

@BelgiumHouse

#belondon

(avec AFP)