JO : la Belgique éliminée en équitation

Rédaction en ligne

dimanche 05 août 2012, 16:25

L’équipe belge de saut d’obstacles d’équitation n’est pas parvenue à se qualifier pour la deuxième manche. Elle a terminé 13e sur 15 avec 16 points de pénalité.

JO : la Belgique éliminée en équitation

©Belga

L’équipe belge a terminé 13e sur 15 avec 16 points de pénalité et est donc éliminée du tournoi de saut d’obstacles d’équitation dès la première manche. Philippe Le Jeune (Vigo d’Arsouilles) a totalisé 8 points de pénalité, Grégory Wathelet (Cadjanine) en a pris 4, Dirk Demeersman (Bufero) en a eu 8 et Jos Lansink (Valentina) 4.

Le Jeune privé de Vigo lundi ?

Vigo d’Arsouilles, le cheval de Philippe Le Jeune, n’est pas certain de pouvoir concourir lundi pour la troisième partie des qualifications du saut d’obstacles en individuel. « Il a une gène au pied, ou quelque chose dans le sabot. Il ne sait pas bien tourner. Il a passé la nuit avec le pied dans la glace », a expliqué Philippe Guerdat, coach de l’équipe belge. « On va discuter avec Philippe, puis prendre une décision. On ne prendra pas de risque avec le cheval. Si nous étions encore dans le concours par équipe, on aurait tout fait pour trouver une solution, mais là peut-être que c’était le dernier galop de Vigo avec Philippe. » Une décision pourrait déjà être prise dans la soirée avec le vétérinaire.

Il fallait se classer parmi les huit meilleures nations pour avoir le droit de disputer la 2e manche par équipes qui attribuera les médailles lundi à partir de 15h00. Parmi les autres éliminés de l’épreuve par équipes figurent l’Allemagne et la France.

En revanche, après cette manche qui comptait comme la 2e du classement individuel, les quatre Belges sont qualifiés parmi les 45 premiers. Jos Lansink est le meilleur d’entre eux en 17e position avec un total de 4 points. Philippe Le Jeune, Grégory Wathelet et Dirk Demeersman partagent la 31e position avec 8 points.

Douze paires ont réalisé jusqu’à présent deux parcours sans faute. Les 35 meilleurs à l’issue de la 3e manche, lundi après-midi, auront le droit de disputer la première manche de la finale programmée mercredi. À l’issue de celle-ci, le Top-20 se disputera les médailles dans la deuxième manche de la finale toujours mercredi.

« Pas de miracle tous les ans » « Que l’on soit 9e ou 13e, cela ne change pas grand-chose, nous n’y sommes pas », a regretté Philippe Guerdat, le coach suisse de l’équipe belge. « Il faut aussi remettre les choses dans leur contexte. Je ne me cache pas derrière cela, mais j’ai toujours dit que le miracle de Kentucky (3e des Mondiaux) n’allait pas se reproduire chaque année. Nous avons ensuite fait 7e à l’Euro, nous sommes ici 13e aux JO, cela s’équivaut. Mes gars ont bien couru, ils se sont battus. Il y a eu 3 ou 4 fautes évitables. Mais qui n’en fait pas ? D’autres nations, plus grandes que nous, les ont faites aussi. Regardez la France et l’Allemagne, grande favorite, qui ne passent pas non plus. »

Les ambitions de l’équipe belge étaient de pouvoir au moins disputer la finale, mais Philippe Guerdat se défend dans les choix de sa sélection olympique. « On n’aurait pu prendre d’autres cavaliers ? Je pense que l’on aurait fait le même résultat. J’ai fait ma sélection en mon âme et conscience et je la défends toujours maintenant. Ce sont des gars qui donnent tout, qui font beaucoup de sacrifices. Ils vont le faire encore dans le concours individuel. »

Belga