JO : les Borlée en finale du 400m

VINCENT JOSEPHY

dimanche 05 août 2012, 22:19

Jonathan Borlée, 3ème de sa série, a rejoint son frère après avoir été repêché au temps pour 3 centièmes. Après la course, il a expliqué souffrir d'une contracture. Kevin, lui, s'est qualifié directement en terminant 2ème de sa série.

JO : les Borlée en finale du 400m

Jonathan Photo Belga

Le clan Borlée et, par extension, toute la Belgique sportive a retenu son souffle et a eu chaud, dimanche soir, mais tant Jonathan que Kevin ont arraché au forceps leur qualification pour la finale olympique du 400 mètres.

Premier à s'élancer au cours de la deuxième des trois demi-finales, Jonathan a d'abord dû se contenter de la troisième place de sa demi-finale, avec un temps de 44'99 assez éloigné de celui qu'il avait claqué la veille en séries (44'43). Ayant terminé assez loin derrière celui quoi s'érige désormais comme le grandissime favori pour la finale (qui se disputera lundi soir sur le coup de 22h30), Kirani James (Grenade, 44'59), mais aussi du Bahaméen Chris Brown (44'67), Jonathan Borlée a ensuite dû patienter pour être fixé sur son sort.

Etant donné que seuls les deux premiers de chaque demi-finales étaient assurés d'une qualification, il devait espérer figurer parmi les deux meilleurs temps des non qualifiés automatiquement. S'ensuivait alors une longue et pénible attente pour assister, impuissant, à la troisième demi-finale où courait son frère.

En terminant deuxième de celle-ci, derrière Luguelin Santos (République dominicaine) dans un temps de 44'84, Kevin Borlée a non seulement démontré qu'il gérait sans doute mieux le stress des grandes compétitions dans une série il est vrai moins relevée, assurant sa présence en finale à la place.

Le troisième de sa course, l'Américain Bryshon Mellum ayant terminé troisième en 45'02, Jonathan pouvait tout de même jubiler en compagnie de son frangin. Les plus célèbres jumeaux de Belgique disputeront côte à côte la finale du 400 mètres, lundi soir, comme seuls Européens. C'est déjà un exploit de taille. Reste, maintenant, à se surpasser pour espérer être présent sur le podium olympique…

"Que nous soyons tous les deux en finale, c'est tout simplement fantastique, s'est réjoui Kevin. Je n'avais pas une super sensation avant la course. Je n'ai pas bien dormi et j'étais assez nerveux. Le stress a certainement joué un rôle aujourd'hui, mais on doit faire avec dans un tournoi." Jonathan a été victime d'une contracture dans la dernière ligne droite. "Jo a juré pendant toute la journée, a déclaré Kevin. J'ai tout de suite vu au départ qu'il n'était pas à 100 %. Mais bon, nous sommes tous les deux en finale. Maintenant, il s'agit de récupérer le plus possible pour demain. La finale est une toute autre course. Tout est possible, même une médaille."

"J'ai une contracture au quadriceps de la cuisse droite. Je ne sais pas comment cela est arrivé, mais je me suis levé avec ce matin. Tout la journée, le staff médical est resté sur la brèche pour que je sois prêt pour ce soir", a expliqué Jonathan. "Je manquais de fraîcheur aujourd'hui mais je suis quand même très heureux d'être en finale. J'espère que la blessure ne me gênera pas demain car je n'ai pas l'intention de courir comme un touriste. C'est une finale olympique, je ne veux pas penser à un forfait."

La finale du 400 mètres aura lieu lundi soir à 22h30 (heure belge). Jonathan partira du couloir 2, Kevin du couloir 9. Soit les pires des couloirs.