Usain Bolt champion olympique du 100m

VINCENT JOSEPHY

dimanche 05 août 2012, 23:45

Le Jamaïcain a battu au passage le record olympique de 6 centièmes de seconde, signant la 2ème meilleure performance de tous les temps.

Usain Bolt champion olympique du 100m

Reuters

C’est désormais une certitude : Usain Bolt est bel et bien l’homme le plus rapide de la planète ! Dimanche soir, le Jamaïcaïn s’est imposé en surclassement en finale du 100 mètres, l’épreuve reine de l’athlétisme et de ces Jeux.

Pour Bolt, qui a fait le show comme à son habitude avant et après la course, il s’agit avant tout d’un succès exceptionnel qui tombe à point nommé alors qu’il commençait tout doucement à être titillé par son ami et compatriote, l’explosif Yohan Blake. Incroyable dans sa progression, Blake l’avait notamment battu sur 100 et 200 lors des sélections jamaïcaines et commençait tout doucement, selon son entourage, à l’inquiéter. Les deux hommes se retrouveront sur 200 mètres, cette semaine, avant de courir ensemble pour un relais jamaïcain qui s’annonce exceptionnel !

Blake en argent, Gatlin en bronze

Parti assez moyennement, comme à son habitude, Bolt a ensuite déroulé ses longs compas pour dépasser puis délaisser de manière ahurissante tous ses concurrents à plusieurs longueurs, franchissant la ligne d’arrivée dans un temps de 9’63’’, à seulement cinq petits centièmes de secondes de son propre record du monde, établi le 16 août 2009 à Berlin. Comme consolation, Bolt, déjà sacré champion olympique de la distance à Pékin, en 2008, en a profité pour améliorer son propre record olympique de six centièmes de secondes. La deuxième meilleure performance de tous les temps.

Derrière lui, Yohan Blake a terminé deuxième en 9’75’’ et s’est emparé de la médaille d’argent tandis que l’Américain Justin Gatlin, de retour au plus haut niveau, se parait de bronze en étant crédité d’un temps de 9’79’’.

« Je suis heureux, a réagi Usain Bolt. Quand j’ai disputé ma première course ce matin, je me suis dit ’’OK, je peux le faire’’. Je dois avouer que j’étais un peu inquiet au départ (des séries). Je ne voulais pas faire un nouveau faux-départ (en référence à son faux-départ en finale du 100 m des Mondiaux-2011 à Daegu, NDLR). Je suis un peu resté dans les blocks, ce n’est certainement pas le meilleur départ de ma carrière. Mon coach m’a dit avant la course : ’’Ne te préoccupe pas du départ car là où tu es le meilleur, c’est sur la fin.’’ Les gens peuvent dire ce qu’ils veulent, quand les grands championnats sont là, je réponds présent. »

(avec AFP)